7 jours pour quitter le pays

L’échéance de nos visas pointant le bout du nez, nous n’avons plus le choix.

Nos tracés à Fiji

On va devoir se séparer

J’essaye d’organiser un voyage pour mes enfants en moi à Sydney. Depuis mon dernier séjour en Australie en 1997 je rêvais d’y retourner et là, j’ai l’impression d’y aller à reculons. Quitter mon mari et ma maison flottante pour un temps indéfini, tout en espérant pouvoir retourner à Fiji. Sans compter de la fortune que ça va nous coûter (ne pas oublier que nous vivons sur nos économies depuis plus de 4 ans).

Mais je cherche toujours encore une confirmation pour l’entrée en Australie. L’immigration là-bas n’est pas tendre. S’ils nous refusent à l’entrée à cause des passeports, on aurait un gros problème.

 

Visa fidjien pour Stéphane

Stéphane va consulter le médecin pour le contrôle afin d’avoir le visa. Dans ce contrôle est prévu une radio des poumons, une prise de sang et j’en passe. Le tout lui a coûté CHF 60.-, le visa coûte 316.- (pour 6 mois).

Nous décidons de ne pas faire de demande pour nous, puisque nous espérons quitter le pays d’ici quelques jours. L’amande pour faire sauter le bannissement étant bien moins chère que les 1504.- (frais de médecin + visas). Puis nous aurions de bonnes chances qu’ils refusent les visas des enfants.

On remplit le dossier et on l’envoie par mail le vendredi soir. Le lundi matin la sentence arrive par mail.

 

7 jours pour quitter le pays

Dans la demande de visa de Stéphane on doit mentionner toute la famille, car on fait partie du dossier. On a indiqué que la famille est en train d’organiser un voyage à l’étranger pour avoir de nouveaux passeports.

La prolongation du visa de Stéphane est rejetée. La raison étant que les passeports des enfants ne sont plus valables et qu’ils doivent nous faire une pièce d’identité à 68.- par enfant pour la sortie. Nos passeports sont encore valables 5 mois ! Il est hors de question de nous vendre des pièces d’identité, nous sommes à nouveau pris pour des vaches à lait !

On nous donne 7 jours pour quitter le pays. Après nos renseignements téléphoniques à l’immigration, on s’attendait à beaucoup, mais pas à cette sentence !

Cette nouvelle c’est pire qu’une douche froide. Surtout que ça faisait plus d’un an qu’on voyait le problème arriver et qu’on a tout fait pour essayer de l’éviter. On aurait mieux fait de ne pas se casser la tête on en serait arrivés au même résultat.

Heureusement, Stéphane n’avait pas encore payé les frais de visa.

Suite: Devenus illégaux

 

Commentaires