Enorme besoin d’eau à Vorovoro


Jonathan nous informe que l’île de Vorovoro a demandé 10'000 litres d’eau. Cette demande, parvenue à Sea Mercy par la NDMO nous surprend, sachant qu’il y a 3-5 maisons sur cette île pour moins de 10 habitants. Que veulent faire les habitants avec plus de 1000 litres par personne alors qu’il pleut beaucoup ce qui remplit les réservoirs ?

Ayant un peu de réseau, Andrew de HULLABALLOO appelle Jonathan et lui dit clairement qu’il en est hors de question. Leur demande équivaut à faire tourner la dessal d’un de nos bateau pendant 2 semaines 24h/24. A savoir que sur Olena, nos réservoirs de 600 litres nous suffisent pour 10 jours à 5 personnes !

Nous n’avons pas compris ce qu’il en était vraiment, sauf que l’un des chefs habitant sur l’île doit avoir des connaissances dans le gouvernement pour pouvoir faire passer de telles demandes en prioritaire.

Après-coup, l’équipe B nous ont informés que les citernes ont été contaminées par le sel, déposé sur les toits lors du passage du cyclone. Ils ont dû vider une citerne après l’autre pour pouvoir les remplir avec de l’eau fraîche. Heureusement, il y a beaucoup d’averses et elles sont assez fortes.

Les vents forts d’un cyclone répartissent le sel un peu partout. S’il ne pleut pas très fort, ce qui était le cas pendant Yasa, les toits et la végétation se couvrent d’une fine pellicule de sel. Les feuilles des arbres sont brûlées par le sel et deviennent brunes avant de tomber. Ça ressemble à l’automne, sauf que de nouvelles feuilles bourgeonnent juste derrière.

Commentaires