Visite au bureau d’immigration

 

Retour des Yasawas, bureau d’immigration,
visite chez des expats philipins/australiens avec notre amie philipine Hizle d’EXILE

Nous quittons nos amis pour nous rendre directement à Denarau, nous devons nous rendre au plus vite à l’immigration pour prolonger nos visas. Après 4 mois, nous pouvons les prolonger de 2 mois ensuite seulement nous pouvons faire la demande pour les prolonger de 6 mois. Avec la pandémie, ils nous accordent les prolongements, sachant que tous les pays alentours sont fermés et que tant que nous sommes à Fiji, c’est là que nous dépensons notre argent

C’est en taxi que nous nous rendons au bureau de l’immigration de Namaka, ville en bordure de l’aéroport international de Nadi. C’est un grand bureau ressemblant à nos administrations. Nous prenons notre ticket et prenons place dans les sièges d’attente placés en face des guichets.

C’est enfin notre tour, Stéphane se rend au guichet avec toute la paperasse et nous continuons d’attendre. Les enfants trouvent que ça va long, effectivement, Stéphane est assis et a l’air d’attendre, l’employé a les yeux fixés contre le bas et a l’air de ne rien faire.

J’explique aux enfants que nous sommes dans un des départements des paresseux, faisant image au film Zoomania/Zootopie, où les fonctionnaires derrière les guichets sont des paresseux qui bougent très lentement. (Je précise que je n’ai aucun apriori sur les fonctionnaires, je l’ai été moi-même pendant de nombreuses années et j’y ai travaillé autant que dans les autres entreprises privées).

Au bout d’une heure nous étions dehors avec notre quittance, faisant foi de la demande de prolongation. Le tampon dans nos passeports sera pour plus tard, après approbation de la demande.

Stéphane nous explique que le fonctionnaire était très occupé à regarder un match de foot sur son portable, par moments, il cliquait sur l’ordi et expliquait que le programme ne fonctionnait toujours pas.

Commentaires