Penang

 

Nous faisons le voyage en 3 jours. Le second jour il y a un bout de 50 miles (93km) à faire sans mouillage, ce qui nous prend le jour entier (souvent on navigue entre 5-6 nœuds, càd 5-6 miles par heure). Le 3ème jour nous longeons la côte est de Penang, passant sous 2 grands ponts. Nous sommes partis à l’heure pour avoir un peu de courant avec nous.


 

Strait Quay Marina


Nous ne pouvons pas entrer dans la marina avant le lendemain, la marée est trop basse. Alors que nous nous dirigeons au mouillage devant la marina, des pêcheurs arrivent et posent un filet en plein milieu, nous ancrons comme nous pouvons un peu plus loin. Les pêcheurs remontent leur filet et viennent le remettre juste devant nous, entre notre ancre et notre bateau. Un peu surpris de leur manœuvre, nous nous rendons vite compte qu’ils connaissent bien l’endroit, le courant est contraire et le filet s’éloigne rapidement de notre ancre.

La marina est sympa, de grands bâtiments longent le bassin dans lequel il y a beaucoup de restaurants et magasins. C’est assez festif, la nuit que nous passons là la marina, l’arrière du bateau à quelques mètres des restaurants, nous profitons d’une cacophonie de concerts.

 

George Town



Une grande partie, voire la majorité des habitants de l’île sont des ressortissants chinois de seconde ou troisième génération. Il y a plein de temples chinois, quelques églises, mosquées et temples hindous, un fort hollandais, mais la ville est surtout connue pour ses « street arts », les peintures faites sur les différents murs des maisons.


Alors que le Grab (taxi) nous pose en ville, les garçons ne résistent pas à entrer dans un magasin de pêche. Wow, ça fait des lustres qu’on n’a pas vu autant de matériel de pêche ! Les filles ressortent au plus vite car nous avons repéré un magasin de chocolat hallal. C’est marrant, nous ne savions même pas qu’il existait du chocolat non hallal. L’odeur de fraise, similaire au remplissage des souris en chocolat chez nous, ne nous emballe pas, mais les paquets d’amandes enrobées de chocolat noir nous attire, et nous ne sommes pas déçus. Le chocolat est excellent, je dirais le 3ème meilleur qu’on ait mangé. Nous avons malheureusement acheté qu’un seul paquet d’un kilo, car il fait chaud et il faut le porter pendant toute notre visite.


Nous visitons quelques temples chinois, visitons un quartier de ressortissants chinois, passons du temps sur quelques jetées chinoises où certaines maisons sont encore habitées alors que d’autres sont à présent des commerces et des restaurants, car c’est très touristique.



Nous nous promenons dans little India, le quartier hindou, puis faisons le tour du fort hollandais pour nous promener sur les abords du « waterfront », qui veut dire le bord de mer, même si dans ce cas c’est plutôt le bord du détroit séparant l’île de la terre ferme.




 Upside down museum


Nous visitons quelques temples, essayons de trouver les peintures, visitons le musée Upside down (à l’envers) ou tout le décor d’une maison est accroché au plafond afin d’y faire des photos rigolotes.

Nous avons la chance d’y arriver au bon moment, il y avait aucune file d’attente alors qu’à notre sortie, la file était longue car les gens d’un paquebot de croisière vient d’arriver.


Le musée est sympa, il y a 1-2 employé(s) par chambre, ils nous prennent notre téléphone, nous placent et font les photos. De se déplacer avec un décor à l’envers est assez spécial, ça crée parfois de la confusion.



 

Visas pour la Thailande

Après les préparatifs des nombreux documents nécessaire, nous nous rendons au consulat général de Thailande de Penang pour y acheter nos visas. Les visas d’arrivée étant que pour 30 jours, pas prolongeable pour le capitaine du bateau, nous organisons des visas plus longs à l’avance.

Les demandes de visas sont à faire entre 8-10 heures, ils acceptent un certain nombre de demandes par jour ensuite ils ferment. Mieux vaut y aller tôt et éviter les jours où les agents s’y rendent avec une pile de demandes, car eux ont la priorité. Des personnes contrôlent à l’entrée si tous les documents sont là et agrafent l’argent aux documents. S’il nous manque un document, nous sommes priés de revenir le lendemain !

Heureusement nous avons tout, car avant l’ouverture nous avons pu organiser quelques dernières copies, Stéphane a pris un scooter-taxi qui l’a emmené vers un bureau pour faire des copies. Beaucoup de gens sur-place se font prendre le portrait par les chauffeurs de scooter-taxi puis partent pour faire imprimer les photos. Le consulat ne prenant pas la carte, j’ai moi-même pris un scooter-taxi pour aller chercher du cash alors que Stéphane remplissait les formulaires.

Le lendemain nos visas sont prêts, il faut aller les chercher entre 14-15 heures. Surprise, nous n’avons pas reçu les 6 mois, entrées multiples, que nous avions demandé. Le consulat nous informe qu’ils peuvent uniquement faire des visas 90 jours entrée unique (qui à l’entrée du pays s’avèrera être un visa de 60 jours, renouvelable de 30). Pour les autres visas il nous faut aller à Kuala Lumpur ! Bien sûr, ils ne pouvaient pas le mentionner sur leur site internet ni lors de notre demande.

 

Visite de temples avec Elina

Nous nous séparons, chacun vacant à d’autres choses. Stéphane comme souvent organisant des pièces de rechange ou autres. Je prends un Grab (taxi) avec les enfants, Elina et moi descendons en route alors que les petits se rendent seuls à la marina. Je suis l’itinéraire du Grab sur les quelques kilomètres restants sur l’application puis attend l’appel de Cyliane qui m’informe qu’ils sont bien arrivés au bateau.

 

Temple bouddhiste Thai

Deux temples bouddhistes se font face, séparés par une rue. Nous choisissons de visiter le temple thaïlandais en premier.


L’architecture est très thai, les dragons et autres structures sont couvertes de mosaïque en petits miroirs colorés, le soleil les fait briller, c’est superbe. Comme souvent dans ces temples, il y a plusieurs bâtiments.


Le bâtiment principal abrite un grand Bouddha couché. Derrière et en-dessous du Bouddha se trouvent un jardin d’urnes, toutes déposées dans des casiers qui tapissent les murs. La pagode est grande, nous pouvons nous rendre dans la pièce au parterre de la pagode. Des murs entourent la pagode, murs remplis de casiers pour un autre jardin à urnes.



Temple bouddhiste birman


On traverse la rue pour visiter le temple bouddhiste birman. Vu de la rue le temple a l’air moins intéressant, mais une fois à l’intérieur nous sommes surprises. Il y a un grand Bouddha debout, une galerie de Bouddha de styles et pays différents. Les portes et plafonds sont en bois sculptés. Il y a une petite pagode, elle a été dorée avec un or plus clair, ce n’est pas le même jaune que le temple voisin. Une allée nous amène à l’arrière du temple ou nous découvrons une autre pagode qu’on peut visiter.


Un moine est là et bénit les fidèles qui amènent des offrandes. Il y a des robes monastiques ainsi que des paniers de denrées alimentaires qu’on peut acheter sur place pour leur offrir. Nous achetons une robe et l’amenons au moine. Après sa bénédiction il nous attache un petit bracelet en coton crocheté.

 

Temple hindou

Nous marchons un peu plus d’un kilomètre pour visiter un autre temple Bouddhiste, celui-ci est malheureusement fermé car une bonne partie de la ville est coupée de l’eau courante pour plus d’un jour.



Nous prenons un Grab pour nous rendre à Waterfall Hill voir un temple hindou. Il y a un petit temple en bas de la colline, mais le temple en question est en hauteur. Un panneau nous informe que nous devons gravir 513 marches.


A notre surprise, le temple n’est pas coloré à l’extérieur. Il a le même style et formes que d’autres temples visités, mais tout en beige. Le temple est fermé à cette heure, nous sommes seules, on peut voir l’intérieur par les fenêtres. Mais on imagine qu’à certains moments il y ait beaucoup de gens car les marches sont larges et séparées pour la montée et la descente, de plus il y a des barrières pour faire une file d’attente.

 

Temple bouddhiste Kek Lok Si


Nous avons encore jute le temps d’aller voir ce temple que 2 chauffeurs de Grab nous ont déjà conseillés. Ça doit être l’un des plus grand de l’île.


A l’entrée on nous vend des billets de funiculaire, par contre il est déjà trop tard pour nous rendre tout en haut voir le grand Bouddha.


Une fois arrivées à la hauteur du temple nous visitons maison par maison. Le temple est très grand, à fleur de colline, on passe d’un chemin couvert à une maison sur 2 étages, puis un jardin, puis d’autres bâtiments qui se suivent les uns les autres. Il y a plein de salles de méditations, de statues, ça sent bon l’encens. C’est très touristique également, il y a des magasins de souvenirs dans le temple.


Nous payons une petite entrée pour accéder à la pagode. A notre surprise nous pouvons gravir les marches et nous rendre presque tout en haut. Chaque étage nous offre un balcon tout autour de celle-ci avec une superbe vue sur la ville et le temple.

Un moine referme les portes du jardin derrière nous, nous sommes les derniers visiteurs de la journée.