Virée à Labasa

 


La ville principale de l’île de Vanua Levu, la seconde plus grande île du pays est Labasa (prononcé Lambassa). Elle se trouve au nord du pays, tout près de l’île de Mali, où nous avions passé Nouvel-An lors de notre mission Sea Mercy.

René de BLUE SPIRIT qui connait bien l’endroit nous organise des places sur un bus direct. C’est à 9 que nous partons en virée avec les CORAL TREKKER et René avec sa nouvelle équipière. 2 heures de bus aller, 4 heures sur place, 2 heures retour. Nous traversons l’île en passant la chaîne de montagnes, les points de vue doivent être superbes, mais il pleut, on est dans les nuages.

La ville n’a rien de spécial, il y a certains magasins qu’on ne trouve pas à Savusavu. A notre habitude, Stéphane est parti d’un côté faire ses choses, moi et les enfants de l’autre.

Stéphane a passé pas mal de temps à la banque, pour faire un virement à une entreprise locale où il a commandé un nouveau régulateur pour les panneaux solaires. L’ancien était un peu juste avec nos nouveaux panneaux et nous avions un acheteur pour l’ancien, c’était le moment de faire l’échange.

Il a également trouvé un réparateur d’ordinateur, qui pourrait lui commander un nouveau motherboard. Il retournera seul 2 jours plus tard à Labasa avec son ordinateur, car l’électronicien ne commande pas sans avoir vu l’ordinateur et d’être certain de commander la bonne pièce.

Les enfants et moi avons fait quelques pauses resto/pipi, où nous avons mangé des petits beignets pour le prix de 0.40€ pièce ! On a mangé chinois à midi pour trois fois rien, pris des glaces au prix des beignets alors que Stéphane courrait dans tous les sens. Mais nous avons également trouvé un pantalon pour Elina car elle a pris quelques centimètres et tous ses pantalons sont devenus un peu courts. Nous avons trouvé l’une des batteries qu’Estran nécessitait et qui était introuvable à Savusavu.

Les écouteurs des lecteurs MP3 des enfants ne tiennent pas longtemps. Nous avons trouvé des casques audio bluetooth qu’on peut aussi utiliser avec des câbles, achetés séparément. C’est pratique, comme ça s’ils arrachent le câble il sort des écouteurs et au pire, on doit juste remplacer le câble.
A Fiji quand on achète des écouteurs, ils vous les font tester. Voyant la qualité du son je m’en suis aussi acheté un. Stéphane averti de notre trouvaille a aussi été s’en acheter un.

Ces écouteurs nous réservaient une surprise à notre retour au bateau. Timeo y a découvert l’encoche pour une carte mini SD. On sort la carte de son lecteur MP3, on teste, les écouteurs font aussi office de lecteur MP3 et capte même la radio! Des écouteurs JBL super pratiques pour la somme de 17€/pièce. Toute la famille est contente.

Commentaires