Un peu frustrée

 


Parfois j’écris sur Facebook quand on arrive après une traversée. Souvent je me sens frustrée par les  commentaires « bravo au skipper de nous avoir bien emmené à destination ».

En fait, nous sommes tous les deux skippers ! Nous avons la même formation et je possède même un diplôme de skipper que Stéphane n’a pas. A sa décharge il connaissait déjà tous les éléments du stage d’une semaine (mécanique, manœuvres etc…).

Stéphane est le skipper sur le papier, c’est toujours mieux d’avoir un homme pour les autorités. C’est aussi lui qui fait les manœuvres, moi je manque d’assurance car j’ai peur de taper dans un autre bateau, même si je sais que ça ne m’est pas arrivé jusqu’ici.

Je suis la navigatrice, c’est moi qui passe des heures à créer et étudier les cartes marines, à tracer les routes, les contrôler par rapport aux différentes cartes marines que nous possédons. Je m’occupe du Logbook et d’enregistrer nos trackings (chemin qu’on a fait).

Stéphane est souvent collé à son poste de barre, il aime être là-bas. Moi je navigue depuis ma cuisine, la table de cartes est juste à côté du frigo et j’ai toutes les données du bateau sur l’ordinateur (vitesse, vent, profondeur, AIS, position du safran…) où je suis notre tracé par rapport à ma route. De plus, depuis ma cuisine je vois sous les voiles avant, ce qui n’est pas le cas depuis le poste de barre.

Stéphane et moi sommes un tout, depuis plus de 20 ans, nous nous complétons bien. Chacun fait la partie qu’il préfère ou qu’il est meilleur, qui est souvent la partie dont l’autre est moins bon ou n’aime pas trop. Chacun fait ses choses, mais c’est toujours une décision commune. Stéphane prépare sa manœuvre de port, il me l’explique et me demande mon avis. Je prépare notre route, fais des marquages aux points sensibles puis informe Stéphane en lui demandant ce qu’il en pense. C’est comme ça que nous fonctionnons.

Commentaires