Welcome home !

 

On voit de magnifiques couchers de soleils un peu partout dans le monde, mais c’est à Fiji que nous en avons vu en plus grand nombre.

Nous avons quitté le mouillage derrière les 3 autres bateaux, suivis par les SAWADIVA. Laissant ainsi les CORAL TREKKER seuls dans la baie. Nous avions un bon vent pour la moitié du voyage sans vagues, ensuite nous avons monté notre Parasailor (un genre de Spinnaker) pour faire environ 5km mais le vent est tombé encore plus. C’est au moteur que nous avons dû faire le reste.

A notre arrivée au ponton de Denarau nous avons été accueillis par un « welcome home ! » de la part de Geoff, le manager. Ce genre d’accueil c’est un vrai baume au cœur. Et le type, c’est une vraie perle, c’est lui qui est à nos petits soins quand on est dans la mangrove pendant les ouragans, c’est lui qui nous a amené notre voile alors que nous étions au carénage à l’autre marina (car Denarau ne peut pas sortir les catamarans de l’eau). Et le reste de l’équipe de la marina sont tous plus sympa et serviables les uns que les autres. C’est vrai, la marina de Denarau c’est notre « chez-nous » fidjien.

Nous avons réservé une place au ponton pour 2 nuits car nous avons des travaux de polyester à faire faire. Non, nous n’avons pas eu de casse mais OLENA a 20 ans et à certains endroits dans des coins ou autres où le gelcoat a été amoché. Un endroit en bordure du trampoline est ouvert jusqu’à la fibre de verre. Aucune idée de ce qui s’est passé, c’était comme ça quand on l’a acheté. Là on avait l’occasion de faire faire la réparation par quelqu’un qui fait du bon travail. Un néo-zélandais très pointilleux qui a une entreprise et quelques employés locaux. La qualité de travail est d’un très haut niveau. C’est déjà eux qui avaient réparés notre quille lors du carénage.

Commentaires