Retrouvailles & mantas à Vorulevu

Après une 10aines d’heures de navigation contre le vent, nous voilà enfin arrivés à Vorulevu, une île déserte où ont été tournées certaines séquences de Koh Lanta (campement équipe Ouest). Nous y retrouvons nos amis CORAL TREKKER, POGEYAN et BLUE SPIRIT.

Le lendemain nous faisons un BBQ commun autour d’un feu de camp sur la plage.

Il y a une « station de nettoyage » de raies mantas à la pointe de cette île. C’est un endroit qui regorge de poissons nettoyeurs où les mantas ont l’habitude de venir se faire faire un brin de toilette. Nous profitons d’aller voir ça en snorkelling avec les enfants et avons pu admirer quelques beaux spécimens.

J’ai attrapé une angine, je n’ai plus pu aller dans l’eau pendant bien une semaine et n’ai pas pu profiter d’aller plonger avec les raies mantas, qui sont mes animaux préférés. Ce pourquoi nous n’avons pas suivi nos amis qui sont partis à Suva, la capitale, pour se ravitailler. Nous avions les mêmes plans, car nos réserves arrivent à bout et il y a un bon supermarché qui existe uniquement dans cette ville, nous les y rejoindrons un peu plus tard.

 

10 jours seuls au paradis

Nous étions une bonne dizaine de jours tout seuls profitant de l’île paradisiaque de Vurolevu.

C’était un moment très sympa, nous avons beaucoup été à la plage faire des feux de camps pour cuire nos petits pains roulés autour de bâtons, dans lesquels nous ajoutions chocolat ou saucisses selon le repas et fait griller des guimauves. Un temps sans souci à vivre au jour le jour, dès l’école terminée c’était le temps des aventures.

Les petits y ont organisé une petite cabane et un jardin, où ils aimaient y jouer aux Robinsons, sans les parents, juste leurs collations et une VHF pour nous appeler.

Nous avons nettoyé plusieurs plages des leurs déchets plastiques. J’ai continué ma couture des coussins de cockpit, en finissant les dossiers. Elina s’est aussi mis à faire un peu de couture avec mon ancienne machine à coudre, dont j’ai toujours pas encore eu le courage de m’en débarrasser.

Le soir au coucher de soleil, les grandes chauves-souris (flying foxes) se réveillaient et nous pouvions les admirer voler autour de nous. La journée nous les entendions se disputer dans les branches des arbres. Les lézards n’étaient pas peureux du tout, il nous est arrivés plusieurs fois qu’un lézard nous grimpe sur la jambe avant de sauter ailleurs.

Le plus drôle a été lorsqu’un assez gros gecko a sauté sur l’arrière de la tête de Cyliane. Nous avons été voir ce qui lui a sauté dessus et voilà qu’il me saute dessus, j’essaye de le prendre dans les mains, il saute à nouveau sur mes épaules, puis sur le dos de Timeo. On pouvait faire ce qu’on voulait, le gecko voulait absolument rester sur nous, de préférence en hauteur. Nous avons pu le caresser, il était tout doux ! J’avoue que je l’aurais bien pris à bord, mais ce n’est pas la même espèce que celui que nous avons depuis notre carénage, et franchement, il n’y serait pas heureux. Nous le laissons profiter de nos épaules pendant une dizaine de minutes puis il est retourné dans les buissons.

 

 

Mantas

Une fois mon angine presque guérie, nous avons enfilé nos combinaisons et sommes partis plonger à la station de nettoyage. Nous nous posons au sol, non loin d’un des points, à 3m de profondeur et attendons le spectacle. Certains jours nous voyons passer jusqu’à 6 mantas différentes, certains jours nous n’en voyons aucune.


J’ai pris l’habitude d’envoyer les images des ventres des raies à la base de données des raies manta de Fiji, ainsi je reçois en retour le nom de la manta et quelques informations sympas.

Nous avons croisé 2 mantas qui étaient déjà dans la banque de données mais qui n’avaient pas encore de nom. Nous avons pu baptiser une femelle, que nous avons appelée Olena.

J’avais qu’une mauvaise image d’Olena, car je m’étais pas rendue compte que l’angle de ma caméra n’était pas correcte. J’espérais recevoir une bonne image d’elle en souvenir, mais elle nous a fait la surprise de revenir un autre jour et de passer un bon moment avec nous.

Commentaires