Visite gouvernementale

 


Notre ami Wiliame, employé du gouvernement que nous avions connu à Matuku et qui a navigué avec nous jusqu’à Moala, a été muté à Kadavu. N’ayant pas pu venir nous rejoindre à la petite fête du village de la baie, il est venu le lendemain, accompagné de l’administrateur de la Province de Kadavu (son boss, le big boss de toute la province) et d’un grand chef de la région ouest de Kadavu, où nous nous trouvons, qui est la même région où Wiliame est affecté. Il nous a demandé l’autorisation de venir à bord avec ce petit monde.

Petite anecdote, Williame adore faire goûter notre eau du dessalinateur à ses compatriotes, qui sont toujours étonnés d’apprendre que nous faisons notre eau nous-même et qu’elle est buvable et bonne.

Après quelques bavardages, Wiliame nous a demandé de leur montrer le diaporama de nos plongées sur le récif. Ils ont été très surpris, ils ne savaient pas qu’ils avaient un tel joyau sous leur surface. Nous avons parlé de coraux, poissons, plongées pendant un bon moment, l’administrateur étant très intéressé. A la question si on n’a pas peur de se faire piquer ou de se blesser par un animal, ma réponse « on ne touche rien, on regarde et on photographie/filme » l’a vraiment étonné. Sur quoi il me dit « mais alors, les voileux vous explorez ! » eh oui, nous voyageons pour visiter les îles, les cultures et les fonds sous-marins. Il était ébahi, n’en revenait pas, il n’arrêtait pas de répéter « alors vous explorez ! ».  

Quelques jours plus tard, Wiliame m’a informé qu’avec cette visite, l’administrateur avait complètement changé d’avis sur les voileux !
Je ne sais pas quel était son avis sur nous avant sa visite, nous avons fait la connaissance d’un charmant homme et à Fiji nous n’avons jamais senti aucun sentiment négatif par rapport au voileux.

Suite à cette visite, est né un projet de film que je suis en train de réaliser gracieusement pour le gouvernement de Kadavu avec nos images sous-marines et celles de Greg. Greg, Stéphane et moi y parlons et normalement nos 3 visiteurs devraient aussi m’envoyer leur interview en fidjien, ce qui fera plus de poids. Ce film a pour but d’informer les gens des îles de la richesse de leurs fonds sous-marins et de l’importance de les préserver et comment le faire. Le but n’est pas d’en faire des réserves sous-marines, ce qui serait la perte de leur garde-manger, mais d’y faire attention.

Commentaires