Eruption volcanique aux Tongas

 


Ce 14 janvier 2022, nous étions encore à la marina, ça faisait à peine 2 jours que nous étions ressortis des mangroves. Mon amie m’écrit de l’île un peu plus à l’ouest si nous entendons aussi des drôles de bruits, des grondements incessants, un peu comme de l’orage.

 

Placée où j’étais je n’entendais que la musique live du bar d’à côté. Je me déplace et j’écoute et effectivement, j’entends les bruits qu’elle me décrivait. C’est bizarre, aucun nuage orageux aux alentours. Elle émet des hypothèses d’exercices militaires ou d’un volcan, moi plutôt d’un nuage orageux qui ne serait peut-être pas noir. Nous en déduisons que ce n’est rien de grave.

 

En fin de journée je vois les vidéos d’amis habitants à Viany Bay, à l’est de l’île de Vanua Levu, où on voit une montée des eaux assez impressionnante car ça monte vite. Puis la marina Vuda qui poste l’information de l’éruption du volcan Hunga Tonga décrivant que nous pouvions entendre les bruits jusqu’à la marina. C’était donc ça !

 

Quelques heures plus tard une alerte tsunami arrive. Ayant vu les images de la montée des eaux à Viany Bay des heures auparavant nous réalisons que l’alerte est arrivée bien trop tard, c’est déjà passé. L’alerte de ne plus récolter l’eau de pluie à cause du risque d’acide sulfurique généré par l’éruption est arrivée à temps, nous avons débranché nos systèmes de récupération.

 

Nous avons regardé sur la carte pour savoir où se trouvait ce volcan, il est à environ 830km de l’endroit où nous étions. Impressionnant qu’on ait entendu ses grondements de si loin.

 

Entre le gros tremblement de terre vécu à Grenade, les cyclones, l’évacuation tsunami et cette éruption volcanique (tous trois vécus à Fiji), nous pensons avons fait le tour des expériences de catastrophes naturelles lors de notre voyage, espérons que ça s’arrêtera là.

Commentaires