Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Tahuata

publié le 30 mai 2019 à 22:41 par Sailing Olena   [ mis à jour : 31 mai 2019 à 18:12 ]

Hapatoni

Tahuata est une petite île au sud ouest d’Hiva Oa. SAVADIVA nous ont recommandé de se rendre à Hapatoni pour nager avec les dauphins. On s’y rend !

A notre arrivée, l’île était dans un front, ce n’était pas très beau à voir et ça donnait pas envie de s’y rendre. Je sais, j’ai lu qu’il n’y a pas de front sous ces latitudes, mais là, je doute, ça avait tout du front.

On croise 4 bateaux qui descendent vers le village alors que nous allons ancrer au nord de la baie d’Hanatefau où se trouvait un bateau français. Peu de temps après, les 4 bateaux nous rejoignent et deux d’entre-eux, le français Jean-Baptiste que nous connaissions déjà et l’allemand Christian de TAITONGA viennent nous faire coucou. Ils nous racontent qu’ils ont passé la journée avec les locaux sur leurs bateaux et viennent de les déposer au village. Ah dommage, nous aurions été là un jour plus tôt, on aurait fait avec eux.

Ayant lu dans le récit d’autrichiens que les chants à l’église de Hapatoni seraient les plus beaux des Marquises, nous étions devant l’église pour la messe de 8h. Nous n’avons rien compris aux sermons et prières en marquisien, par contre les chants et l’acoustique étaient superbes ! Ce dimanche, c’était la fête des mères en France et ici. C’est marrant, ils ont toujours quelques semaines de retard sur la fête des mères en Suisse, Allemagne et Belgique. Alors que des dames se levaient, quelqu’un a invité en français, les mamans à se rendre à l’avant de l’église devant la vierge Marie. Ensuite on s’est assises sur les 2 premiers bancs et les enfants nous ont chanté une très jolie chanson en français.

La sortie de l’église se fit en musique. Ils sortent avec leurs guitares en chantant et se sont rendus chez un monsieur qui ne pouvait plus marcher.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/tahuata/20190526_fete_Meres.jpg

Comme souvent, nous étions entre plaisanciers en train de papoter. Tehani, une locale est venue et m’a mis sa couronne de fleurs autour de mon cou. Cette dame est la bonne fée des plaisanciers, il ne nous a pas fallu long pour s’en rendre compte. C’est allé quelques minutes et nous étions tous chez elle. Jean-Baptiste et Christian ont l’habitude d’utiliser son wifi et on a suivi le mouvement pour recevoir et envoyer des mails.

De retour au bateau, j’ai fait un gâteau et nous sommes repartis chez Tehani. Ses fils travaillent et vivent à Tahiti, de ce fait elle était seule. On a apporté le gâteau et les boissons pour les 4heures, ça lui a fait plaisir. Elle nous a raconté plein de choses sur son village et son île.

Les matins, on voit des dauphins sauter. Ils sont par petits groupes, répartis un peu partout dans la baie. Nous sommes partis 2x faire du snorkeling pour nager avec eux. Ils sont farouches, ils gardent une certaine distance, qui est un peu trop grande pour pouvoir faire des photos sous l’eau. Parfois ils passent 10-15m au-dessous de nous. On les entend bien par contre.
Les petits sautent et font des vrilles, retombant parfois sur leurs mères. De loin, on aurait tendance à penser qu’il s’agit d’un poisson qui s’échappe d’un prédateur, mais non, ce sont les bébés dauphins. Quand on se promène en annexe, ils adorent venir nager à l’avant, on est encore plus près d’eux que jamais ! C’est un vrai bonheur ce spectacle.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/tahuata/20190528_baie_dauphins_Hanatefau.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190528_Dauphins1.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190528_Dauphins02.jpg

Nous avons fait quelques plongées, il devait y avoir beaucoup de corail un temps, on voit les formes, mais ils sont morts. El Niño ? De nouveaux coraux sont en train de pousser par-dessus. Niveau poissons, c’est un grand aquarium, on voit même passer des raies aigles.

Nous avons profité de leur port, pour pouvoir réparer notre génois. Les sangles ont lâchés au niveau d’une couture faite à travers les sangles. On pensait recoudre des sangles, mais l’épaisseur à cet endroit est de près d’un centimètre, c’est presque impossible. On y a inséré des œillets, et pour les taper dedans, il nous fallait un sol en dur. Comme la place est assez grande, nous en avons profité pour mesurer notre voile et faire quelques autres petites réparations.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/tahuata/20190528_Reparation_voile.jpg

Les enfants des locaux, en vacances à ce moment, sont venus voir ce qu’on faisait. Puis ils se sont baignés et laissé glisser sur la rampe des bateaux avec Cyliane et Timeo.

Tehina nous a informés qu’un bateau de croisière allait arriver avec une 100aine de touristes. Elle a demandé un coup de main aux « voileux », surtout niveau traductions. Nous sommes restés un peu plus longtemps pour les aider.

 

L’accueil du National Geographics Orion

Le jour avant l’arrivée, les villageois ont nettoyé le village et tressé des feuilles et fleurs autour de certains poteaux. Elina est allée donner un coup de main à Tehina pour les couronnes de fleurs. Elle est revenue avec beaucoup de mangues et de citrons.

Les touristes sont arrivés par annexes, les enfants étaient au bord du quai et chantaient, à l’arrière, il y avait le groupe de musiciens et chanteurs. Malheureusement ils étaient en comité réduit, car les sculpteurs du village sont partis à Tahiti pour 2 semaines pour vendre leurs sculptures, et apparemment certains sculpteurs font partie des chanteurs du village. Les chants et danses étaient très jolis et nous n’avons pas remarqué de manque.

Une fois tous les passagers arrivés, ils ont marché jusqu’à la salle, où les attendaient une table avec des fruits locaux qu’ils pouvaient goûter et de l’artisanat à vendre. Les locaux leur ont présenté un petit spectacle de chants et de danse. C’était beau de voir tout cet effort pour l’accueil de touristes !

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/tahuata/20190529_Hapatoni_welcome.jpg

Nous sommes partis dès le départ des touristes, car SERENITY et KISU nous attendaient 2 baies plus loin et on voulait arriver avant la nuit (à 18h30 il fait nuit noire). A peine l’ancre levée, voilà qu’une des annexes du bateau de passagers passe près de nous et les passagers crient au revoir. Il s’agissait de la capitaine du paquebot (une suédoise) qui faisait faire un tour aux enfants du village !

 

Vaitahu

C’est un village plus grand qui se trouve dans une autre vallée et baie au milieu de l’île. Nous nous y sommes rendus en annexe, car l’ancrage n’est pas glorieux selon les guides, et c’était à peine à 10 minutes de notre mouillage.

A peine arrivés qu’une dame nous demande si nous avons besoin de légumes. Ça tombait bien, c’est ce qu’on est venus chercher. Elle avait un stand (l’unique) à la salle du marché. Nous avons pris quelques légumes et œufs avant de nous rendre à l’épicerie. Etonnamment, l’épicerie était pas mal fournie. Par contre, il n’y avait ni fruit, ni légume frais, ni même des œufs. Heureusement qu’on venait d’en acheter. Nous avons trouvé de la viande, ça faisait depuis Atuona qu’on en avait plus mangé (mis à part celle en boîte).

L’église du village est très belle, les murs sont décorés de galets de lave et le plafond boisé. Même les poutres ont été entourées de bois. Selon une des villageoises, c’est la plus belle église des Marquises.

Il y avait un restaurant où nous nous sommes arrêtés. Nous y avons croisé plein de plaisanciers, dont certains voisins venus à pied depuis Hapatoni. Le wifi était payant, on s’en est passé.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/tahuata/20190528_Vaitahu.jpg

 

Baie Hanamoenoa

Nous y avons retrouvés KISU, qui nous attendaient depuis plusieurs jours. A notre arrivée, je vois LARUS sur AIS, arriver une baie plus au nord. Je passe prendre Suzi et nous partons leur faire un petit coucou. Nous ne les avions plus vus depuis Panama ! Lui était Linehandler chez SERENITY.

Ensuite il fut temps de se rendre chez KISU pour le KISU’s special, un cocktail d’apéro dont nous avions beaucoup lu sur leur blog.

Le lendemain matin, à peine le déjeuner avalé, voilà Markus qui nous appelle pour nous dire de sauter à l’eau, les mantas sont là ! Chaque matin elles sont dans la baie, on ne voulait pas louper ça.

C’était super de nager au-dessus d’elles. Le sol étant assez profond, les images ne sont pas super. Nous avons plongé (apnée) comme on a pu et j’ai été surprise de voir qu’Elina plongeait assez profondément. Quant à Timeo, qui refuse toujours de mettre des palmes, il nage presqu’aussi vite que ses sœurs palmées. Il a l’œil, c’est souvent lui qui faisait signe où étaient les mantas.


https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190530_Mantas.jpg

Même dans les endroits paradisiaques, il y a des réparations et de la maintenance à faire.



Comments