Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Santa Cruz

publié le 14 mai 2019 à 15:02 par Sailing Olena   [ mis à jour : 31 mai 2019 à 18:17 ]

Il fut temps de changer d’île. En chemin nous croisions de très près les copains de CHASING WATERFALLS, arrivés aux Galápagos 1 semaine après nous, de ce fait, nous nous sommes croisés tout le long, sans passer du temps ensemble.

Nous avons eu un beau comité d’accueil à Santa Cruz, les enfants d’ALKYONE, partis 1 jour avant nous, et de JAJAPAMI étaient sur les ponts des bateaux et faisaient de grands signes.

En chemin pour nous rendre chez notre agent pour les formalités d’arrivée, nous croisons ALKYONE et sommes allés ensemble voir le marché aux poissons d’un peu plus près. Nous avons beaucoup ri, ce qui s’y passait avait tout d’un dessin animé. Les dames du marché essayaient de travailler entre les otaries qui dormaient sous le comptoir et celle qui s’était postée entre elles, nez à hauteur du comptoir attendant bravement, comme un chien, de recevoir quelque chose. Puis une iguane entrant dans les caisses pour y chaparder du poisson. Et à l’arrière, les pélicans en plus grand nombre, essayant de chaparder les restes de poissons. Ils se volaient les uns et les autres et pour finir, l’un s’est mis un bout de poisson au travers de sa gorge et a peiné le ressortir pour l’avaler dans le bon sens. Le film

Après les formalités, femmes et enfants sommes allés visiter le centre Darwin, où travaillent beaucoup de biologistes.

Il y a un peu moins à faire sur cette île sans passer par des tours, les enfants en ont profité pour passer du temps avec les copains, les filles d’ALKYONE jouant chez nous, Timeo jouant chez JAJAPAMI avec leurs 2 garçons. Un jour, j’ai pris les 2 ados (le garçon d’ALKYONE et Elina) pour aller nous baigner à Las Grietas. C’est une gorge entre 2 falaises remplie d’eau de mer, on peut y nager sur bien 200m. C’est très touristique et très joli. Stéph et moi y étions déjà allés avec nos enfants et ceux d’ALKYONE, sans savoir que ça fermait 5 minutes après notre arrivée. Les enfants y étaient retournés avec Suzanne alors que nous étions en sortie plongée.

Le jour avant notre départ pour la Polynésie, jour de départ pour SERENITY, nous sommes allés au marché à 6h du matin. C’était bondé et nous avons pu faire le plein des bateaux pour la traversée. On a découvert d’épaisses bananes rouges, un délice. J’ai même acheté un demi régime de bananes. Dans tous les récits de navigateurs, ils ont des régimes, dont les bananes mûrissent en même temps. Moi aussi j’avais envie d’un régime, mais plus petit. Le vendeur m’a coupé un régime en deux et vendu pour 3.50 USD !

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190417_Darwin_Station.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190417_marche_poissons.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190418_Santa_Cruz.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190420_Las_Grietas.jpg

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190420_Marche.jpg
https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190420_plein_legumes.jpg
 

Sortie plongée

Dernière chance pour voir les requins marteaux de près, nous réservons une sortie aux Gordon’s rocks, 2 pans d’un ancien volcan qui sortent de l’eau. Nous plongeons dans ce qui était le cratère, c’est là où se trouvent les gros poissons, car c’est une station de nettoyage (endroit où se trouvent les petits poissons et/ou crevettes nettoyeurs).

Nous traversons l’île en taxi, jusqu’au nord, où se trouvent les bateaux navettes menant à l’île de l’aéroport. Nous regardons le flot de touristes et leurs bagages monter et descendre des bateaux navettes en attendant l’arrivée de notre bateau de plongée.

Nous ne sommes que 6 plongeurs, c’est sympa, on a de la place. Malheureusement Suzi ne nous a pas accompagnés, car elle avait une otite. Elle s’occupe de nos enfants, merci à elle !

Nous avons 2 guides et faisons 2 palanquées afin de chacun pouvoir profiter un max. On commence par plonger tous ensemble, la visibilité est médiocre, c’est la pleine lune et ce n’est pas le meilleur moment de la marée. On voit quelques gros requins passer, ils disparaissent bien vite, on voit à peine à 10m. Les palanquées se séparent, notre guide passe beaucoup de temps à s’arrêter et attendre, les requins sont tout près, seulement on ne les voit pas vraiment. Stéphane a vu passer un requin marteau près de lui, mais il est reparti très vite. Les requins marteaux sont assez peureux.

La 2ème plongée a été faite vers la roche d’en face. La visibilité était tout autant médiocre. On a suivi notre guide, qui se promenait entre le labyrinthe de pics sous l’eau. Il y avait pas mal de courant, qui nous poussait un peu dans tous les sens. En fin de plongée, Stéph et moi étions peut être 1m au-dessus de Jost et du guide, puis tout à coup, tout est blanc (bulles d’air dans l’eau près de rochers émergés) et je vois Stéph partir dans un courant ascendant. Ne voyant pas les 2 autres je suis Stéph, de toute manière, j’étais également prise dans ce courant, je ne pense pas que j’aurais eu la force de lutter contre. Nous étions à faible profondeur, donc aucun danger, mais mon ordi n’a pas aimé ma montée rapide. On émerge, je vois Stéph tout près d’un rocher et lui fait signe de s’en éloigner. Il me regarde avec de gros yeux, je me retourne, j’étais tout aussi près d’un rocher derrière moi. Le courant passant entre les rochers ne nous mettait pas en danger, il nous en éloignait. C’est allé vite, l’annexe du bateau de plongée arrivait vers nous et au même moment le guide a sorti son parachute de palier. Stéph est allé l’informer qu’on était OK avant de monter avec moi sur l’annexe.
J’ai fait beaucoup de plongées dans les courants, mais c’est la première fois que je me suis fait prendre dans un courant ascendant. C’était intéressant, j’ai beaucoup appris.

 

La plaisance et les réparations

Nous sommes dans des endroits paradisiaques, malgré que les enfants ont eu leurs vacances de printemps, on a quand même travaillé en dehors des réparations de notre incident. J’ai enfin eu le temps d’insérer des fenêtres dans nos canvas (fermetures du cockpit en toile de tente). Nous avons également changé le câble d’antenne de notre VHF, mais le mouillage à Santa Cruz bougeait tant que Stéphane a eu le mal de mer perché tout en haut du mât.

C’est le matin de notre départ que Stéphane est remonté au mât pour faire des contrôles avant la traversée. Les garde-côtes se promenaient autour de nous, contrôlant tous les bateaux. A chaque fois ils nous regardaient, mais vu qu’on était affairés au mât, ils ont fini par partir et nous n’avons pas eu de contrôle. Ca n’aurait fait que le 5ème contrôle à Galápagos, dont le 2ème des garde-côtes 

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/santacruz/20190415_Couture.jpg

Comments