Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Misères de radio & shopping

publié le 21 mars 2019 à 20:22 par Sailing Olena

Aux BVI, nous avions réalisé que nous avions de problèmes de radio longue portée, radio qui nous sert à communiquer et à réceptionner la météo lors des traversées. Nous avons changé l’antenne avant la traversée du canal et les tests à San Blas étaient bons. Une fois dans le Pacifique, nous devions constater qu’il n’en était rien.

Bob de NIRVANA, un américain radioamateur est passé faire quelques mesures. Il n’a pas mis long pour voir que notre réception est bonne, mais que nous transmettions uniquement sur certaines fréquences, qui sont de courte distance, donc aucune utilité lors de grandes traversées. A présent, nous savions ce qui était à réparer, il ne nous restait plus qu’à trouver où.

Nous quittions la marina avec SERENITY pour une petite île à mi-chemin, avant de nous séparer. Eux partaient aux îles Las Perlas et nous retournions à Panama City.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190311_Vistamar-Playita.jpg

Stéphane est parti avec Timeo faire le tour des adresses trouvées avec notre radio, tuner etc… dans son sac à dos. Alors que je partais avec les filles, un gros sac de cartes maritimes à photocopier en bandoulière, faire du shopping.

Les hommes ont couru plusieurs adresses en bus puis en taxi avant d’appeler un type à Colòn. En lisant la liste, mon instinct me disait que ce serait le bon et effectivement, c’est le seul qui a su de quoi Stéphane parlait. Comme il fermait à 14h, ils ont dû s’y rendre en Taxi, 1h30 de route ! Ils sont arrivés juste à temps. Ce Joaquim savait non seulement quel serait le problème, mais avait une similaire en stock où il pouvait se servir en pièces détachées ! On lui a laissé la radio en réparation le temps que nous faisons le tour des îles Las Perlas.

Quant aux filles, arrivées à la gare de bus, nous avons acheté une nouvelle carte de bus pour être indépendantes. Nous nous sommes rendu à un copy shop, qui selon mon appel, faisait des grandes copies en couleur. Malheureusement, la copieuse couleur n’avait pas la bonne taille, pourtant j’avais dit A0, au moins 50-70cm (les cartes font même plus). Nous avons fini par copier le tout en noir-blanc, on coloriera ce qu’il faut aux crayons.

Le bus de retour tardait, on en voyait passer plein dans l’autre sens. Tout à coup un bus d’écolier américain tout coloré s’arrête. Il y en a plein par ici, ils font certaines plus ou moins longues distances. Sachant que la plupart finissaient à la gare de bus, je demande puis on monte. Quelle aventure ! Bien sûr, les filles se rendent tout au fond, déjà que ça secoue dans tous les sens, c’est pire là-bas. Elina n’en menait pas large, elle avait peur. Moi je riais, on se faisait secouer comme sur un manège. Les bancs étaient pleins de trous, ils étaient vissés sur le sol, qui lui bougeait tant le véhicule est vieux. Aucune idée du temps que va encore tenir ce bus. Les filles étaient heureuses d’en ressortir.

C’est avec mon gros fardeau de cartes maritimes que nous sommes partis en ville. Il me fallait retourner dans le magasin de tissus et nous avons fait un tour dans un magasin où Elina avait trouvé des livres en anglais, qu’elle a déjà dévoré. 

Petite anecdote de ces livres : Elina arrive en courant « maman, j’ai trouvé 4 livres que j’ai toujours voulu lire ! » je lui réponds « mais c’est en espagnol ici ! », sur quoi elle répond « non ! c’est en anglais ! », comme si c’était sa langue maternelle ! Je sais qu’elle se débrouille bien en anglais, qu’elle a déjà lu quelques livres, mais là, j’étais scotchée.

Bref, nous avons ensuite profité de l’absence des hommes pour parcourir le mall d’Albrook. Avec ses 700-800 magasins, il était en 2015 le 14ème plus grand mall au monde et le plus grand des Amériques. Nous y avions déjà passé quelques heures avec SERENITY, où j’avais profité de me faire couper les cheveux ! Cette-fois, j’avais une liste d’achats et nous avons tout trouvé dans 2 magasins, dont un supermarché. Nous avons profité d’en faire le tour en petit train et nous sommes installés dans l’un des food court où nous y avons retrouvé les hommes.

https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190313_Shopping.jpg

Comments