Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Attente à Tahiti

publié le 15 sept. 2019 à 22:49 par Sailing Olena


Nous sommes retournés au mouillage près du récif, entre la marina et l’aéroport. L’endroit est assez sympathique, nous avons accès à plusieurs supermarchés, aux bus pour aller à Papeete et nous sommes vers le récif avec une eau cristalline pleine de poissons.


https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190727_Tahiti_Taina_ancrage.jpg




https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190731_Tahiti_ancrage.jpg



Nous attendions l’arrivée de notre colis avec des pièces détachées partis d’Allemagne par DHL avec un délai de livraison de 5 jours (on y croyait pas vraiment et nous avions malheureusement raison).

Dans l’attente, on a profité de faire des contrôles chez le pédiatre. Nous attendions un bus pour retourner au bateau, mais le samedi, il y en a très peu. Tout à coup un homme s’arrête et nous demande où nous allons car il sait que les bus sont rares. Il nous fait monter et nous amène jusque dans la marina. Je n’ai pas l’habitude de faire du stop, mais par ici, c’est courant, les gens s’arrêtent pour s’entre-aider.


 
Notre rentrée scolaire

Nous avons aussi profité de faire plus ample connaissance avec l’équipage de CATAFJORD. Seule une des deux familles était à bord, mais nous avons passé de superbes soirées ensemble, enfants comme adultes.

Cyliane a pu passer du temps avec sa copine genevoise, qui était en vacances sur le bateau de son papa. Ça faisait depuis la Martinique qu’elles ne s’étaient plus vues. La séparation ne fut pas facile quand Leah a dû repartir en Suisse à la fin des vacances.


https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/laure/_draft_post/20190816_Tahiti_copains.jpg
 

Et voilà une mauvaise surprise qui nous arrive. La génératrice ne fonctionne plus. Une génératrice neuve installée il y a 2 ans et 2 semaines. Voilà qu’elle s’arrête quelques secondes après chaque enclenchement. C’est la 3ème génératrice de cette marque que possède Stéphane. Il prend de suite contact avec le fabriquant en Allemagne, car il n’y aurait pas de représentant en Polynésie. Le problème est vite trouvé, ce serait un convertisseur, une boîte électronique de 11kg. Enfin, nous espérons que c’est ça le problème, car c’est qu’une fois le nouveau convertisseur monté qu’on pourra vérifier. En attendant son arrivée qui risque de prendre plusieurs semaines, nous ne pouvons, entre autre, plus faire notre propre eau, car notre dessalinateur a besoin de beaucoup de courant et les batteries ne suffisent pas. De plus, nous n’avons plus que 3 batteries sur 4, les nouvelles batteries échangées sous garantie arrivent d’ici 4-6 semaines. La recherche de bornes d’eau et les corvées d’eau sont au programme ! Heureusement nous ne sommes pas dans les Tuamotus, car là-bas, il n’y a pas d’eau.

Le mouillage n’est pas si calme que ça, la houle passant sur la barrière amène des vagues, les nombreux bateaux qui passent le chenal également. SERENITY sont partis assez rapidement pour Moorea, puis pour Huahine.

Une semaine après le départ de SERENITY, notre paquet n’étant toujours pas là, nous sommes partis les rejoindre. Nous avons organisé une personne qui réceptionnerait le paquet afin de nous économiser les frais de stockage et sommes partis avec une bonne fenêtre météo pour Huahine.
Comments