Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Un trimaran à la dérive

publié le 20 août 2018 à 00:05 par Sailing Olena   [ mis à jour : 20 août 2018 à 00:05 ]

Un soir vers 21h, nous entendons à la VHF une demande d’info de l’équipage d’un trimaran à la dérive. On ne connait pas, on ne réagit pas. Un peu plus tard, rebelote, le trimaran a déjà dépassé 2 bateaux, heureusement sans en toucher un. Puis on entend BLUE MOON appeler SEA YA en insistant bizarrement, sans réponse ils hurlent dans la VHF « SEA YA, SEA YA un trimaran dérive sur vous ! ». Stéph et moi on se regarde et « Merde ! SEA YA a son moteur hors service, il n’est pas manœuvrable ! ». On avertit les enfants, on descend le dinghy pour aller voir comment on peut aider. A cet instant, quelqu’un demande aux plaisanciers qui le peuvent d’aller aider, car SEA YA n’a plus de moteur. On a répondu présent et sommes partis.

On s’est retrouvés à 3 dinghys autour de SEA YA à cette heure tardive. Car 21h c’est minuit pour les plaisanciers ! Vive la communauté des plaisanciers, ça réchauffe vraiment le cœur ce soutient.

Nous sommes allés voir à l’avant du trimaran s’il y avait possibilité de rallonger la chaîne. Surprise, il y avait bien une chaîne, mais pas d’ancre au bout. L’ancre à l’eau était accrochée à un bout (corde) qui faisant moins de 15m de long (pour une profondeur de 6-8m) ! Et le bout ne pouvait être rallongé, on était au bout de la corde. Pas étonnant qu’il était à la dérive !

Entre-temps, certains ont réussi à contacter les propriétaires qui sont arrivés en trombe. Ils ont voulu ancrer à nouveau au même endroit ! On s’est pas gênés d’aller leur dire de se mettre à un corps mort et le lendemain nous avions la bonne surprise de voir qu’ils ont suivi nos conseils.

Le lendemain j’ai suivi une conversation VHF d’un suisse et d’un allemand à ce sujet. L’un, qui les avait vu ancrer sans chaîne et partir de suite a dit « c’était certainement des français » et l’autre de répondre « oui, je n’ai pas osé le dire ». Eh bein non, pas cette fois !

En fait, les français ont la réputation d’être les meilleurs navigateurs au monde, mais les pires mouilleurs (ancrer) au monde.

Comments