Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Union Island, Clifton – Petit Saint-Vincent, Morpion

publié le 28 juil. 2018 à 23:31 par Sailing Olena   [ mis à jour : 28 juil. 2018 à 23:31 ]

Les grains et orages se sont succédés, nous avons attendu patiemment profitant de ce torrent d’eau douce pour dessabler le bateau et récupérer de l’eau de pluie. Ici, nous sommes continuellement sous une fine couche de sable, provenant du Sahara. Ce sont des nuages de sable qui traversent l’Atlantique. D’un côté c’est un peu ennuyant, mais de l’autre, ils rendent la vie dure aux cyclones !

Notre saut pour boire un verre à Happy Island est reporté à une éventuelle prochaine fois. Nous levons l’ancre juste après GRAN LARGO, qui eux repartent en Martinique, et quittons nos copains kids-boats BRITICAN & ARRLUUK.

Direction Morpion, juste à côté de Punaise ! Eh oui, c’est le nom français de 2 îlots de sables à côté de Petit St-Vincent (Grenadines).
Stéphane et moi avions vu une émission TV il y a des années, où des bateaux faisaient la queue pour aller sur un minuscule îlot de sable contenant un parasol en paille, pour y faire des photos. Nous ne nous rappelions pas du tout de l’endroit où se trouvait l’île, ni du nom correct, mais si nous la croisions, nous voulions y faire un tour. Ce fut ce jour !

L’avantage des Grenadines, c’est que d’une île à l’autre, ce sont des sauts de puce ! A peine partis de Clifton, nous voici en train de contourner les récifs de Punaise. Nous pensions d’abord aller ancrer à Petit St-Vincent, car il y avait pas mal de vent, puis avons changé d’avis, l’ancrage à Morpion devrait être OK, et par ce vent et vagues, le voyage en annexe jusqu’à Morpion serait plus court et par conséquent moins désagréable.

Nous débarquons sur l’îlot avec notre annexe. On fait le tour en une minute, pieds dans l’eau ! Elle doit faire dans les 40m de long pour 25m de large, sa dimension et forme change constamment, car c’est un banc de sable. On fait quelques photos et repartons. Il y a beaucoup de vent et ce n’est pas l’endroit le plus agréable par ce temps. De plus on ne voudrait pas qu’OLENA dérive, mieux vaut retourner au bateau.

On relève l’ancre pour la 3ème fois de la journée et nous nous rendons à Hillsborough, plus grosse ville de l’île de Carriacou, où nous ancrons juste avant la tombée de la nuit.

Comments