Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Quelques jours à Colombier

publié le 28 déc. 2018 à 12:57 par Sailing Olena   [ mis à jour : 28 déc. 2018 à 12:57 ]

Ce nom familier nous donnait l’impression d’être près de chez nous. C’est un village et une baie pas très loin de Gustavia.

La baie est un parc national, nous y avons pris une bouée. J’aime pas trop les manœuvres de prise de bouée, nous n’avons pas encore le bon système, le matin même, j’en parlais à Stéphane. Quelques heures plus tard, j’essaye d’attraper la boucle d’une bouée pour y passer notre bout. J’ai bien la corde à la gaffe, mais elle est tellement dure et épaisse que j’aurais juré qu’il s’agissait d’un câble. L’épissure, assez longue, est faite des 2 côtés avec des serre-câbles vissés. Ca la rendait encore plus rigide et plus lourde, je n’arrivais pas à attraper la boucle qui traînait toujours sous la surface de l’eau. Après l’avoir relâchée puis reprise, voilà que la gaffe reste coincée sur le câble ! Je dois tout lâcher et la gaffe se tord un peu en se coinçant dans les câbles à l’avant du bateau. La gaffe est restée crochée à la bouée, on ne l’a pas perdue et Stéphane a pu la détordre.

Je mets l’annexe à l’eau pour pouvoir aller à la bouée, faire la manœuvre de là-bas avec l’aide d’Elina sur le pont. Alors que je décroche l’annexe, Stéphane nous voyant dériver sur un bateau, enclenche un moteur. Je sens l’annexe se faire attirer sous le bateau puis la corde cède au même moment que le moteur cale. Eh oui, c’est exactement pour cette raison que nous ne tirons jamais l’annexe derrière le bateau, ce genre de mésaventures arrive très régulièrement. Heureusement, à part le bout, qu’on va remplacer par un flottant, aucune casse. En attendant, je ne pouvais plus déplacer l’annexe.

Un voisin est venu à la rescousse avec son annexe, et nous avons pu nous attacher sans problème. Nous avions chopé une des bouées les plus courtes. Ce problème est connu dans la baie de Colombier et de l’île fourchue, mais les gérants des parcs ne font rien, malgré le nombre de plaisanciers qui se plaignent.

La baie est belle, en journée des gens viennent y passer la journée à la plage ou restent dans la baie sur des petits bateaux. Nous avons même vu l’annexe d’un gros yacht se mettre à la bouée devant nous. Le riche a fait trempette, sans même nager, puis ils sont repartis même pas 10 minutes plus tard. Comme d’habitude, les plaisanciers se font signe, le riche nous regardait le saluer mais il n’y a pas répondu.

Nous sommes allés nous promener, il y avait un chemin qui menait de l’autre-côté de la péninsule en longeant une baie, ce fut une très jolie ballade, où nous avons croisé beaucoup de monde.
Comments