Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Pointe-à-Pitre

publié le 24 mars 2018 à 19:45 par Sailing Olena   [ mis à jour : 24 mars 2018 à 19:45 ]

Vu du mouillage, la ville n’est pas accueillante, mais on veut quand même s’y rendre. On suit les infos du guide pour amarrer notre dinghy, mais le lieu est en plein travaux. On cherche un endroit où pouvoir laisser notre annexe en sécurité et finissons par aller demander à des pêcheurs. Ils sont bien aimables et nous pouvons l’attacher entre leurs bateaux.

1ère étape, l’office du tourisme pour avoir une carte un peu plus détaillée que celle de mon guide. Raté, c’est fermé. On se rend au KFC, pensant s’y manger une petite glace et profiter de la Wifi. Raté, ils n’ont pas de glace et la Wifi ne fonctionne pas.

On croise des agents touristiques (ils sont en vadrouille les jours où les bateaux de croisière sont en ville) qui nous donnent une carte avec l’information « les images des choses à visiter sont à l’arrière ». On regarde et visiblement, pas grand-chose, une fontaine, une place de marché, une maison, 2 musées… On suit le chemin mentionné sur la carte pour se trouver devant le musée Schoelcher fermé pour travaux, réouverture en 2018 (pas très précis la date). On traverse un marché d’épices et rhum locaux.

On finit par monter une colline pour voir une église avec un toit de clocher assez spécial. En fait, un cyclone avait emporté son toit, il y a déjà bien longtemps, et ils l’ont remplacé par un genre de grillage en barres de fer. Pas très joli, mais au moins, il ne risque pas de se faire arracher par un cyclone.

Nous avons été très étonnés du nombre de maisons à l’abandon, aux abords tout comme au centre-ville. La plupart des maisons ne sont pas entretenues, et une fois trop abîmées, ils les laissent vident et attendent que la nature s’en charge. C’est assez choquant ces maisons plus ou moins en ruine.

Comments