Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Mayreau – Union Island

publié le 28 juil. 2018 à 23:25 par Sailing Olena   [ mis à jour : 28 juil. 2018 à 23:25 ]

A peine sur le bateau, on montait l’ancre, c’était intenable. 2 solutions s’offraient à nous, la baie plus au sud de Mayreau ou Union Island. Après 2 nuits rodéo je voulais une bonne nuit de sommeil et Chatham Bay ou Clifton à Union Island devaient être protégés de ce roulis. KISU nous avait envoyé un message que la baie au sud de Mayreau était plus calme mais bougeait encore pas mal et qu’ils étaient à Chatham, où c’était calme.

2 kids-boats sont allés dans l’autre baie de Mayreau, les 5 autres se sont rendus à Clifton, ville d’Union Island pour faire la clearance pour aller plus au sud. Sachant que le mouillage de Clifton n’était pas très grand et que nous n’avions pas prévu faire la clearance avant quelques jours, nous leur laissions la place. Nous allions retrouver KISU.

Lors de notre courte traversée, MARELIA, un couple suisse avec un petit garçon de 3 ans, nous contacte. Ils sont à Union Island ! Ils sont pas dans la même baie, mais vont venir nous rejoindre, KISU et nous.

Nous avions un bon vent arrière et avions sortis nos 2 voiles avant en position papillon (une voile de chaque côté). Peu avant l’arrivée, on rentre les voiles. Notre génacker s’enroule en tirant un bout (corde) de l’arrière autour d’un winch. Moi j’étais à un autre winch, laissant peu à peu du mou pour que Stéphane puisse bien enrouler la voile. Etant entre Stéph et la voile, lui ne voyait ni la voile, ni ce que je faisais, et moi je regardais la voile et me suis pas rendue compte que mon écoute s’enroulait mal sur mon winch jusqu’à ce qu’elle se bloque. J’ai essayé de débloquer en enlevant un tour et c’est toute l’écoute qui s’est enlevée ! J’ai crié en l’attrapant (par miracle sans me brûler les mains) sur quoi Stéphane a enroulé encore plus vite ! Et la voile s’est pliée et enroulée de deux sens différents avec une poche d’air au milieu. Nous avons essayé de défaire, sans succès, nous avons dû affaler la voile et l’attacher sur le trampoline. Avec ça, Stéphane s’est coincé à nouveau le dos !

Comments