Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Mayreau, Salt Whistle Bay

publié le 28 juil. 2018 à 23:23 par Sailing Olena   [ mis à jour : 28 juil. 2018 à 23:23 ]

La baie n’est pas très grande, et à part 1 bateau, elle est remplie par les kid-boats que nous connaissions. Comme il y avait des corps morts (bouées) à l’avant de la baie, nous avons ancré dans l’entrée de la baie, afin de ne pas être au chemin des corps morts.

Nous préférons ancrer plutôt que de prendre les corps morts pour plusieurs raisons. Nous connaissons notre ancre, mais pas l’était de l’attache du corps mort. Si notre ancre ne tient pas, il y a des chances qu’elle s’accroche quelque part lors de la dérive du bateau, si l’attache du corps mort rompt (on a déjà vu), le bateau dérive très vite, plus rien le retient. Financièrement, en général l’ancrage est gratuit, ce qui n’est pas le cas des corps morts. Personnellement, je trouve la manœuvre d’ancrage bien plus facile que de prendre un corps mort.

La baie a une plage qui à un endroit n’est pas large du tout, car c’est la plage des 2 côtés ! Mais le côté extérieur était plein de sargasses et vu que le vent venait de là, on sentait la puanteur jusqu’au bateau. A part ça, l’endroit est magnifique.

L’île est toute petite et il n’y a qu’un seul village en haut de la colline, qui se trouve entre 2 baies. A peine que nous étions tous arrivés, nous avons fait une sortie en groupe, à nouveau, plus d’enfants que d’adultes. Ca grimpait dur jusqu’au village. Nous avons profité d’une magnifique vue sur les Cays.

A notre retour, on voit que nos copains suisses KISU sont dans la baie ! C’est toujours chouette de se retrouver d’île en île.

Cette nuit, le vent a un peu tourné venant plus du nord. Le roulis est entré dans la baie et c’était une seconde nuit de rodéo. Moi qui avais dit à Stéphane vouloir rester là 2 nuits, j’avais envie de lever l’ancre à 3h du matin pour partir ! Mais ce n’est pas très conseillé de naviguer de nuit dans des endroits qu’on ne connaît pas, j’ai dû prendre mon mal en patience ! Je voyais à l’avant, les monocoques KISU & PIERINA qui roulaient encore plus que nous, rien d’agréable.

Le lendemain matin, les 7 mamans des kids-boat sommes parties faire une petite marche jusqu’à la prochaine baie et retour, avant de tous quitter l’île. C’était bien sympa. Ce sont les fils de 2 bateaux qui ont fait office de taxi pour nous chercher et déposer à la plage.

Comments