Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Les Saintes

publié le 9 avr. 2018 à 19:47 par Sailing Olena   [ mis à jour : 9 avr. 2018 à 19:47 ]

Les Saintes sont composées de plusieurs îles et les mouillages sont entre ces îles. SERENITY nous avaient informés qu’ils étaient vers le pain de sucre. Ayant laissé leur AIS en marche, nous les avons retrouvé très rapidement et la bouée à côté d’eux était libre.

L’endroit est magnifique, autant sur que sous l’eau. Nous avons fait du snorkeling autour du bateau. Le fait qu’ils ont mis des bouées et interdit d’ancrer préserve les fonds marins, c’est une bonne chose ! Alors que j’étais dans l’eau avec Cyliane et Timeo, voici qu’un pélican vient pêcher juste devant nous ! Ce fut super de le voir plonger et pouvoir le voir depuis sous l’eau à l’aide de nos masques. Ils ne plongent pas profond du tout, ça fait penser à Timeo qui saute dans l’eau du bateau avec son gilet de sauvetage, ils remontent de suite !

Jost nous a amenés, Susanne et nous 5 au ponton en face du mouillage et nous avons marché jusqu’à Bourg des Saintes. Le chemin montait avant de redescendre, ce qui nous donnait de beaux points de vue. Tous les toits des maisons sont rouges ! C’est la règle aux Saintes et c’est très joli.
Arrivés au Bourg, nous appelions Jost par VHF qui est revenu nous chercher et nous avons fini la soirée tous ensemble sur OLENA devant une bonne raclette (on en trouve des choses à Pointe-à-Pitre !).

Le lendemain matin, SERENITY s’en allait pour Marie-Galante et nous sommes allés nous promener à travers la plus grande des îles, Terre de Haut. L’île est petite et c’est très agréable de pouvoir la traverser à pied. Nous nous sommes rendus à la baie Pompierre, magnifique baie, malheureusement là aussi, les Sargasses ont trouvé l’accès à la plage. Puis nous sommes allés voir la baie Marigot, encore plus prise par les Sargasses.

L’île comporte un aérodrome et les avions atterrissent entre 2 collines ! C’est assez impressionnant de les voir descendre.

Nous sommes montés au fort Napoléon, musée qui ouvre uniquement les matins. La montée à pied fut rude et chaude, malgré les heures matinales. La vue d’en haut, magnifique ! Nous n’étions pas les seuls touristes, bien au contraire. Nous nous y attendions vu que 2 petits bateaux de croisière mouillaient dans la baie. Une fois l’entrée passée, nous sommes rentrés dans le bâtiment du milieu, comportant le musée. Plein de choses à lire, des choses en vitrine… un musée comme je ne les aime pas trop. Puis tout à coup, une cloche sonne, une guide arrive, interpelle tout le monde dans une pièce et commence à raconter. Elle parlait en disant « chez moi », c’était une blanche native des Saintes ! Elle parlait avec l’accent si spécifique des gens de couleur, sans dire les « r ». Sa manière de raconter fut captivante, marrante. Elle ne loupait aucune anecdote, racontait aussi aux enfants. Quand elle raconta la bataille des Saintes, je voyais les bateaux s’affronter ! Les 40 minutes de la visite guidée passèrent très vite, tant c’était intéressant.
Pour l’anecdote, Napoléon n’a jamais mis les pieds sur ce fort, ni sur le fort Josephine de l’île d’en face. Ce fort a mis tant d’années à être construit, qu’il n’a jamais servi en tant que fort.

Comments