Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

La Route du Rhum

publié le 11 déc. 2018 à 16:38 par Sailing Olena   [ mis à jour : 11 déc. 2018 à 16:38 ]

Les arrivées de la Route du Rhum de succèdent. Etant mouillés à un bon endroit, nous voyons passer les nouveaux arrivés qui se rendent à l’Acte Mémorial puis quand ils se rendent au port. Nous voyons également beaucoup de bateaux ressortir faire de la voile. L’un des multi50, sortait souvent les 2 voiles dans la baie de Pointe-à-Pitre, et un jour nous l’avons vu passer à toute vitesse, « debout » sur ses foils.

Nous sommes un peu déçus des villages de la Route du Rhum, qui ne sont pas comparables au village de Saint-Malo, où les sponsors ont des stands. Les stands ici sont comparables à une foire, du tout et n’importe quoi à vendre. On nous a même proposé un service de déménagement.

Selon nos amis Mimi et Pierre-Yves, c’est la première fois qu’il y a un village à l’Acte Mémorial, qui a été construit il y a moins de 4 ans. Pierre-Yves a participé 3x à la Route du Rhum, dont 2x avec son bateau actuel. L’anecdote est que les deux fois que nous nous sommes rendus à Saint-Malo voir le départ, Pierre-Yves y participait !

Le fait de séparer le village et les festivités en 2 n’est pas pratique. Nous supposons qu’il y a un enjeu politique, tout comme le tour sous le vent de l’île de Guadeloupe à la fin de la course et la bouée de Basse-Terre, si près du rivage. Ils ont bien organisé une navette qui relie les deux endroits, mais elle est en fonction uniquement le soir et a commencé bien après l’arrivée des premiers.

Beaucoup de plaisanciers et gens de charter se plaignent qu’aucun ponton à annexe ait été organisé vers l’Acte Mémorial. Chaque jour des gens veulent s’y rendre et se font éjecter comme des malpropres par les gens de la sécurité, même quand aucun bateau arrivant n’y est accosté !

Nous nous sommes rendus à l’Acte Mémorial à pied, c’est 2km de marche et on traverse un quartier pas très fréquentable, il nous fallait retourner avant la tombée de la nuit, c’est à dire avant 18h ! A notre retour, il y avait déjà plusieurs jeunes femmes qui attendaient le long de la rue en mettant leurs atouts en valeur. On est passés groupés, les enfants n’ont rien remarqué de spécial.

Chaque soir, nous avons eu droit à des concerts. Il y en avait dans les deux villages, et comme nous étions mouillés au milieu, on écoutait du bateau celui qui nous plaisait le mieux. Un soir, il y avait 2 chouettes concerts, ce fut fort dommage qu’ils aient eu lieu le même soir.

Par contre on peut mieux s’approcher des bateaux ici qu’à Saint-Malo. Et il n’est pas rare de croiser les navigateurs en se baladant sur les quais. Souvent, on peut échanger quelques mots avec eux. Ils sont bien plus détendus et moins harcelés par la presse (sauf au moment de leur arrivée) qu’à Saint-Malo.

Comments