Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Dominique – Martinique

publié le 19 mai 2018 à 21:39 par Sailing Olena   [ mis à jour : 19 mai 2018 à 21:39 ]

Nous quittons Porthmouth le matin tôt, car une cinquantaine de miles nous attendent. Nous partons avec 3 ris, car autour des îles montagneuses, le vent est instable et peut arriver par rafales très fortes et tournantes. Au départ, que 8 nœuds de vent, ça donne envie d’enlever les ris, ce que nous n’avons pas fait, 15-20 minutes plus tard, c’était 22 nœuds avec des rafales à près de 40 nœuds pour retomber à 6 nœuds et devoir remettre les moteurs en marche et ainsi de suite.

A un moment, on voit 2 voiliers un peu plus au large faire demi-tour, puis s’affairer aux voiles pour se remettre sur le bon chemin. Sous voile, nous naviguons à l’autopilote ou au régulateur d’allure qui garde le cap selon l’angle du vent donné. Quand le vent tourne à 180°, c’est ce qui se passe. A ce moment-là, nous étions sous moteur ce pourquoi nous n’avons pas fait pareil (au moteur, on règle l’autopilote selon le cap de la boussole). Mais ça nous était arrivé le long de la Guadeloupe tout comme le bateau qui était à nos côtés, qui en rentrant son génacker en toute vitesse, s’est retrouvé avec une poche d’air à l’intérieur. Je ne connais pas le terme en français, mais en allemand ils parlent de « guêpe ». Ça fait bizarre, car on ne s’attend jamais à ce que le vent fasse demi-tour.

Nous avons croisé 2 bancs de dauphins entre les deux îles. Ils ne se sont pas donné la peine de venir jouer à notre proue. Peu avant d’arriver à St. Pierre, voilà qu’un troisième banc de dauphins passe, et lui s’arrête quelques minutes pour jouer à notre proue.

Nous ancrons à St. Pierre, à l’avant de DIATOMÉE, bateau que nous avions rencontré à Las Palmas.
Comments