Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Des langoustes au troc

publié le 18 nov. 2018 à 07:35 par Sailing Olena   [ mis à jour : 18 nov. 2018 à 07:35 ]

Un local qui travaille en privé sur le chantier voulait nous racheter la meuleuse 110V. Le jour de notre départ, il n’avait pas encore reçu toute sa paye, et voulait garder un peu de ce qu’il venait de recevoir pour pouvoir se nourrir. Pour baisser le prix d’une broutille, il ne voulait plus prendre les disques (déjà utilisés) qu’on donnait avec.

Selassic, notre réparateur de coque, a entendu le tout et a de suite informé Stéphane qu’il voulait les disques ! Il nous livrerait de sa pêche de langouste en troc le lendemain matin.

Comme convenu, le matin il était amarré à notre bateau et nous préparait une grosse langouste et une cigale de mer. Je lui avais demandé de les tuer pour nous, car souvent les pêcheurs vendent ces bêtes vivantes.

Le soir nous faisions nos premières langouste et cigale sur le BBQ et les avons accompagnées de Calaloo, un genre d’épinard local, fait avec les feuilles et tiges de la dachine. Ces feuilles ne sont pas à manger crues, car crues, elles brûlent la bouche ! Mais cuites comme des épinards avec du lait de coco, c’est un vrai délice !

C’était très bon, nous trouvons que la cigale a un goût très ressemblant à la langouste, qui ressemble également beaucoup à la crevette. Par contre je ne payerais jamais 70€ pour manger de la langouste au restaurant ! Et je ne pense pas que je me mettrai un jour à les chasser (on en voit pas mal en snorkeling/plongée), car j’ai plaisir à les voir vivantes.
Comments