Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

De chouettes rencontres

publié le 2 mars 2018, 17:00 par Sailing Olena   [ mis à jour : 2 mars 2018, 17:00 ]

Au mouillage, près de nous, se trouve un bateau bleu sous pavillon anglais, mais vers le mât flotte un drapeau Suisse et un de l’Odyssey. Nous passons leur faire un petit coucou, surprise, ils ont des enfants ! Le nom MIRABELLA ne nous est pas inconnu, ils ont fait la traversée avec Jimmy en novembre. Ils ont deux filles, 2.5 et 6 ans.

Ils nous informent qu’une autre famille de l’Odyssey est ancrée un peu plus à l’avant, FALKOR. Ils ont une fille de 5 ans et un fils de 3 ans. Le papa (allemand) a fait l’Odyssey avec un ami, la maman (canadienne) et les enfants ont fait la traversée en avion.

Nous nous sommes retrouvés à la plage, ce fut bien sympa, les enfants ont eu plaisir de jouer avec d’autres enfants vivant dans un bateau et parlant la même langue.

Les enfants de FALKOR ayant leurs anniversaires le 21 et 24 février, Cyliane le 23, nous prévoyions de faire une petite fête ensemble le 23. La météo et les réparations des bateaux ont repoussé la fameuse fête au 24. Nous nous sommes retrouvés, les 3 familles sur la plage avec boissons et gâteaux. Ce fut un après-midi bien sympa. Le soir, MIRABELLA sont venus chez nous manger des spaghettis, ce fut un chouette moment. Les enfants ont regardé la TV, les parents ont tchatché des heures, Eva Maria m’a donné plein de tuyaux de mouillages !

Ils ont les mêmes projets que nous, mais eux passent le panama en début de la saison des cyclones, nous avons prévu de faire une deuxième saison aux Caraïbes, car arrivés un peu tard pour avoir fait le tour. Nous espérons nous croiser à nouveau quelque part dans le pacifique.

 

Une autre famille est venue nous faire un petit coucou, notre auto-collant de côté avec les 5 bonhommes aide à cela. Ce sont des suisses, MARELIA, partis il y a 4 ans et voyageant avec un petit garçon de 2 ans.

MARELIA sont repassé nous dire qu’ils allaient au Marin faire le plein d’eau et qu’ils reviendraient ancrer près de nous. Le lendemain, ne les voyant toujours pas, j’ai cherché sur l’AIS et ils étaient censés être un peu plus loin. En ballade avec l’annexe, nous avons cherché, en vain, en fait, ils sont restés à l’ancre au Marin.

En cherchant nous avons vu grand nombre de bateaux Suisses. Y a-t-il encore des suisses en Suisse ? C’est incroyable le nombre de plaisanciers suisses. En vacances on croise des allemands et des français partout, mais en mer ce sont les suisses !

 

Bref, l’un des bateaux suisses s’appelait MARES, ce nom nous était familier. OK, nous sommes plongeurs et MARES est une marque, mais ce n’est pas ça. MARES, bateau Suisse, ça nous dit quelque chose. Le lendemain, une annexe passe et nous appelle. C’est un suisse qui est passé faire un petit coucou, il vient du bateau MARES. Tiens donc ! Là on lui dit que son bateau nous est familier, puis Stéph qui dit qu’il doit y avoir un bateau MARES avec une fille à bord. Eh oui, c’est eux ! En fait, nos amis de longue date qui ont fait le tour du monde pendant 11 ans sur leur bateau MABUHAY jusqu’en juin 2017 ont fait un petit bout de chemin avec MARES. Nous étions avec Elina bébé en Tunisie sur MABUHAY, lui avait été un client de Stéphane et nous sommes devenus amis lors du passage de nos permis hauturiers, où nous nous sommes croisés lors de séminaires.
MARES les ont rencontrés à Langkawi, Laura leur fille jouait sur la plage et entendant le suisse-allemand, elle est allée saluer ce couple et les a amenés vers ses parents. Et le comble de l’histoire, c’est que le papa de Laura, entendant l’accent de Marie-Thérèse lui demande si elle n’est pas la sœur de sa camarade de classe de l’époque. Eh oui, le monde est petit ! Ils ont grandi dans le même quartier. Marie-Thérèse nous avait raconté cette histoire, et là c’est lui qui nous l’a racontée à nouveau.

 

Un jour, nous avons échoué notre annexe sur une plage plus à l’ouest de Saint Anne, à la recherche d’une jolie plage. Il y avait plein de familles, et plein de martiniquais aussi. Derrière la plage, c’était la forêt, où nous avons vu nos premiers arbres « Manselinier », qui fait des petites pommes toxiques et sous lesquels il ne faut surtout pas se trouver lorsqu’il pleut, car un acide en coule qui brûle la peau. Ces arbres sont généralement marqués d’une bande rouge, et nous voulions aller voir à quoi ressemble cet arbre. Soudain Cyliane crie « un loup ! » et se réfugie derrière nos jambes. Mais non, c’est un gros chien, un magnifique Berger Allemand à long poils, un chien de sauvetage. Nous avons discuté avec ses propriétaires, un charmant couple français du bateau GRAN LARGO. Ils ont fait la traversée il y a 2-3 ans et attendent leur fils, en préparation de son bateau, qui va venir les rejoindre avec ses 2 enfants d’ici la fin de l’année.

Le lendemain, ils sont passés voir qui des enfants voulaient aller promener Chacco avec eux, tous trois sont partis direct. Timeo en a presque oublié d’enfiler son gilet de sauvetage. Puis nous avons fini la soirée tous ensemble chez nous, devant un bon apéro et de bons spaghettis.

Ce chien nous a impressionnés, nous avons vu beaucoup de chiens, plus ou moins éduqués, mais celui-ci est d’une autre trempe. Un chien de cirque ! Il obéit au doigt et à l’œil, elle le fait même aboyer sur ordre ! Et quand un autre chien passe, ils le font s’asseoir sans le tenir, il reste, ne regarde même pas l’autre chien passer, et ne bouge pas avant d’en avoir reçu l’ordre.

Comments