Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Commandes, réparation et entretien

publié le 11 déc. 2018 à 16:44 par Sailing Olena   [ mis à jour : 11 déc. 2018 à 16:44 ]

La course à la recherche de pièces de rechange de Stéphane a recommencé. On a beau être en Guadeloupe, faisant partie de l’Europe, nous remarquons qu’en pratique, c’est loin d’être le cas.

Il commande un câble de 6mm de diamètre dans un magasin, qui en a dans un autre stock. La vendeuse l’informe recevoir cela le lendemain matin. Il s’y rend à plusieurs reprises et appelle plusieurs fois. Au bout de 4 jours il reçoit enfin une bobine de fil de 5mm de diamètre ! Ce n’est pas ce qu’il a commandé, il l’a laissé et on est toujours encore à la recherche du bon câble. A chaque fois que Stéphane faisait une remarque, c’était la même rengaine « ce n’est pas de ma faute…. »

Nous avons vu un magasin qui réparait les GSM, ça tombe bien, l’écran tactile de l’appareil de Stéphane est hors-service. Il se renseigne et passe commande de l’écran en laissant une avance (c’est à chaque fois demandé quand une pièce est commandée en France). Délai de livraison 4-5 jours, au grand maximum 10 jours, tout va bien, on se réjouit de pouvoir bientôt réutiliser l’appareil de Stéphane. Même schéma, on appelle, on s’y rend, rien et la même rengaine « ce n’est pas de ma faute… ». Au bout de 2 semaines, nous avons annulé la commande car nous allions quitter Pointe-à-Pitre et réclamé notre avance, ce n’était pas chose facile, mais il a reçu l’argent en retour.

Nos amis de KISU nous ont informés avoir dû changer toute l’installation de leur enrouleur de voile avant, pour un joli petit paquet d’argent. Nous nous renseignons s’il est possible de faire des révisions pour nous éviter le même sort d’ici un certain temps. On amène l’enrouleur de notre génois léger, ils n’ont pas les pièces pour le faire, il nous faudra retenter notre chance ailleurs. Le gréeur vient à bord démonter l’enrouleur de la trinquette, fixé sur l’étai (câble qui tient le mât), pour en faire la révision. Il nous a informés qu’il était grand temps de le faire, l’enrouleur n’aurait pas tenu 2 ans de plus. Voilà 450€ de dépense imprévue, mais c’est toujours mieux que les 4-5x plus que ce qu’aurait coûté son changement.

Notre chaîne d’ancre est dans un sale état depuis notre premier mouillage à Pointe-à-Pitre. Il y a quelque chose dans cette eau qui n’est pas bien, acide ? Nous ne sommes pas les seuls plaisanciers à l’avoir remarqué on a eu régulièrement cette discussion. Nos amis de FALKOR après quelques semaines se sont retrouvés avec une chaîne dont les soudures étaient piquées de plein de trous!
La chaîne n’est pas encore en fin de vie, mais nous devons réfléchir à long terme, car ce n’est pas dans le Pacifique qu’on trouvera facilement une chaîne de remplacement à un prix abordable.
Nous achetons une nouvelle chaîne, c’est allégés de près de 600€ et alourdis de 200-300kg que nous quitterons Pointe-à-Pitre, car il nous faut mouiller à une bouée ou un port pour la changer facilement.

L'arrivage de la pêche sur le port de Pointe-à-Pitre
Comments