Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Carnaval

publié le 26 sept. 2018 à 00:20 par Sailing Olena   [ mis à jour : 26 sept. 2018 à 00:20 ]

Nous sommes au moins d’août, c’est Carnaval à Grenade ! C’est parti pour une semaine très bruyante et pleine de manifestations. Les hôtels sont pleins, beaucoup d’américains et autres touristes viennent chaque année y faire la fête !

Lundi matin à 3h, la musique à tue-tête commence. Vers 6h ou même avant, les gens sont dans la rue, munis de très vieux habits. Ils s’enduisent d’huile de vidange de moteur, ça les rend tout noirs. Ils dansent, enduisent les autres et giclent de l’huile partout le long de leur cortège.

Dans l’après-midi, on voit des bateaux amenant les gens enduits d’huile se laver sur les plages voisines. Ce sont des dizaines de personnes à chaque navette, qui se dévêtissent et entrent dans la mer se débarrasser de leur huile. Une fois fini, ils repartent, laissant leur tas d’habit plein d’huile de vidange moteur (toute noire) sur la plage. C’est dégoûtant ! Et quand on pense aux législations écologiques, on doit faire bien attention de ne pas laisser couler de l’huile de vidange et autre dans la mer. Ce jour-là, ce sont des litres et des litres qui y sont passés.

L’après-midi a eu lieu le carnaval des enfants, qui avait été repoussé à cause des inondations. Ça se déroulait au stade de cricket. On est arrivés plus ou moins au milieu du programme et avant d’entrer nous croisons IMAGINA 2 et OUR ALIBI, deux bateaux que nous avions déjà croisés. Ils nous racontent en avoir marre d’entendre la même chanson durant des heures et nous refilent leurs billets d’entrée (encore merci !). La petite Lucille qui avait envie d’y retourner nous a accompagnée, alors qu’elle nous connaissait à peine. Sa maman et moi nous sommes vite partagés nos numéros de téléphone au cas où. Mais c’est vrai que la confiance qu’avait la maman en nous nous a surpris. C’est souvent comme ça entre plaisanciers, mais ça surprend quand même.
Comme nous avons été avertis, nous avons entendu la même chanson pendant des heures tourner en boucle. Les enfants montaient sur scène par groupe montrer leurs magnifiques costumes, une personne présentait le sujet des costumes. Tous étaient magnifiques ! Les costumes ne sont pas comparables à ceux qu’on voit chez nous, mais plutôt à ce qu’on voit à la télé quand on regarde un reportage sur le carnaval de Rio.

Le soir-même, ce fut un autre cortège, celui des lumières. A nouveau, les chars munis de leurs enceintes énormes et en grand nombre, alimentées par des génératrices industrielles plus larges que les remorques, hurlaient à tue-tête. Même avec mes boules quies dans les oreilles, j’avais mal aux oreilles, quant aux basses, on les sentait dans tout le corps. Par contre le cortège fut très sympa, chaque remorque avait ses suiveurs. Les gens pouvaient acheter par avance des packs contenant t-shirt, choses lumineuses pour sur la tête et bâton lumineux à brandir ainsi qu’un pass de boissons, chaque remorque avait son pack. Les gens dansaient, buvaient, faisaient la fête. Et nous regardions passer toutes ces gens « lumineux ». Certains ont offert des choses lumineuses aux enfants lorsqu’ils passaient.

Le mardi fut le grand cortège, adultes et enfants, munis de magnifiques costumes ! J’avais l’impression d’être à Rio, sauf que là, ce ne sont pas forcément les plus belles femmes qui portent les strings et petits triangles cachant leurs tétons. Il y avait de tous les poids, des très maigres jusqu’aux plus grosses, toutes sans aucun complexe, et je dois avouer que ça fait plaisir à voir des femmes grosses se comporter comme les autres.
Tout âge était présent, des petits enfants aux arrières grand-mères. Les plus vieilles avaient peut être un haut qui cachait à peine un peu plus que les jeunes.

A l’arrière du cortège il y avait un wagon de steel pans, sa musique se perdait malheureusement parmi les haut-parleurs des autres wagons. Ils étaient suivis du wagon nourriture, où les gens faisant le cortège allaient se ravitailler. Nous voyions donc tout au long du cortège, des gens quitter leur groupe pour se rendre à l’arrière, d’autres revenant tout en mangeant. Et d’autres dans leur groupe à faire le cortège tout en mangeant. Ca faisait un peu fouillis.
Et tout à la fin, un wagon WC ! Ils ont monté quelques cabines sur un wagon.

Comments