Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2018-19 Caraïbes‎ > ‎

Bequia

publié le 13 juil. 2018 à 08:41 par Sailing Olena   [ mis à jour : 13 juil. 2018 à 08:41 ]

A peine l’ancre posée, me voilà à prendre les jumelles pour voir qui est là ! Et surprise, KISU, un couple suisse est devant nous ainsi que d’autres bateaux que nous connaissons. Nous savions que PARTY OF FIVE, ROAM et CLARITY devaient arriver dans les heures suivantes, notre escale dans cette île allait être prometteuse ! De plus nous savions que OUT OF AFRICA allait arriver dans les jours suivants vu qu’il nous avait promis d’organiser un BBQ vendredi !

Il y a des boat boys, mais ils ne sont pas comparables à ceux, parfois agressifs, de Sainte-Lucie. Ils se promènent entre les bateaux, se faisant remarquer et les pêcheurs tendant leur poisson à vendre. On les interpelle si on veut quelque chose et c’est avec grand plaisir que nous avons acheté une Bonite ! Ça faisait des mois qu’on en avait plus mangé. Je me suis régalée avec un bon tartare et le reste a été fait en steak sur 2 soirs. Tous les matins, c’est Bread Man qui passe à la rame, vendant ses baguettes, viennoiseries et pain à la banane (un genre de cake). On a pris des baguettes pour faire nos sandwiches pour les marches, mais elles étaient bien chères ! Le pain à la banane n’était pas bon marché non plus, mais excellent.

Le village de Port Elisabeth n’est pas très grand, les gens sont sympathiques. Nous étions en pleine période de Carnaval (fin juin)! Nous avons pris part au cortège des enfants. Le wagon du cortège est arrivé bien ½ heure en retard, puis le départ fut encore retardé de 30-40 minutes dû à une forte pluie. Les loulous ont attendu patiemment, sous un arbre qui n’abritait pas très bien des gouttes de pluie.

Puis enfin ce fut le départ. Le wagon à l’avant crachait avec ses immenses haut-parleurs une musique forte à nous faire mal aux oreilles. Les parents et enfants suivaient en marchant et en dansant parfois. Plusieurs fois j’ai demandé aux loulous si on pouvait faire demi-tour, tant c’était fort et la musique pas vraiment super. Non, ils voulaient à tout prix faire tout le cortège.

1h15 plus tard, nous étions de retour au point de départ et les enfants ont reçu une collation. Une boîte contenant 2 pièces de poulet, de la sauce, 2 mini-sandwiches, 1 cookie (trempant dans la sauce pour poulet) et 2 bonbons puis une bouteille de cola. Ils étaient heureux !

Le jour du BBQ, nous étions énormément de monde. Nous étions 10 kid-boats, plus tous les autres bateaux qui se sont joint à nous. Car comme à son habitude, John de OUT OF AFRICA informe le BBQ à la VHF lors du cruisers net (j’ai fait une page Cruiser info dans la partie Links où j’informe des canaux et heures de ces cruisers net pour les plaisanciers que ça intéresse). C’est super sympa de faire connaissance de plein de gens. Et la bonne surprise de ce BBQ était d’enfin pouvoir mettre des visages aux équipages de PEACE et BLUE MOON. Nous étions aux mêmes mouillages qu’eux à de nombreuses places (Guadeloupe, Antigua et j’en passe), nous les entendions régulièrement s’appeler à la VHF et par conséquent, savions qu’ils voyageaient ensemble.

Les enfants qui jouent souvent à imiter les adultes, aiment jouer à la VHF, et depuis des mois nous les entendons répéter « PEACE, PEACE, PEACE, BLUE MOON…. ». Les deux couples ont bien rigolé quand nous leur avons raconté cela.

Un jour, nous avons fait une marche à travers l’île avec Annick et ses deux garçons du bateau SUNSPLASH pour aller voir le sanctuaire de tortues. 3.9km par chemin et aucun bus ! C’est un octogénaire, ancien pêcheur qui ramasse les bébés tortues pour les élever pendant 5 ans avant de les remettre en liberté. Car très peu de bébés tortues survivent jusqu’à l’âge adulte. Le sanctuaire était petit, mais ce fut très intéressant de discuter avec lui et de voir des tortues bien plus âgées, qu’il n’a pas pu libérer pour diverses raisons.

A mi-chemin au retour, nous avons visité une plantation. Un guide nous montrait plein d’arbres fruitiers et on pouvait goûter certains fruits et ramasser des mangues. Ils avaient même un arbre à cannelle. Contrairement à ce que je pensais, l’arbre (dévêtu de son écorce) ne sent pas la cannelle. Par contre la feuille oui ! Mais je dirais qu’à l’odeur, c’est un mélange entre la cannelle et la noix de muscade.

Aaron de CLARITY est plongeur et cherche depuis longtemps quelqu’un pour plonger. RDV fut pris et je suis allée avec lui. L’endroit était joli, plein de petits poissons, tortues… Aaron avait pris son harpon avec si jamais il trouvait le poisson pour leur repas. La pêche au harpon en plongée bouteille, ce n’est pas très juste pour le poisson qui n’a aucune chance et c’est interdit dans certains pays. Je ne sais pas pour St-Vincent et les Grenadines, mais j’espérais fort qu’il ne pêcherait rien. Mon vœu fut exaucé.

Comments