Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Tour de Sainte Lucie, 15.2.2018

publié le 19 févr. 2018 à 17:39 par Sailing Olena   [ mis à jour : 19 févr. 2018 à 18:46 ]
Une fois de plus, nous avons gardé les bonnes habitudes et avons organisé la visite de l’île en groupe. Nous avons donc pris un mini-bus, SINA TOCCATA et nous et sommes partis pour la journée. Nous avons longé la côte ouest de Rodney Bay à Soufrière, s’arrêtant par-ci et par-là à de beaux points de vue et endroits intéressants. Nous avons été voir l’église «Minor Basilica of the Immaclate Conception» de Castries, la capitale de l’île. L’architecture est très intéressante. Les murs sont en pierre, mais le toit en bois, surmonté de plaques en tôle, le tout soutenu par une structure en fer. C’est assez étonnant, sachant que nous sommes dans un pays qui subit des cyclones 6 mois par année. Notre chauffeur nous a raconté l’histoire tragique qui s’y est déroulé il y a quelques années, lorsque 2 hommes, ayant rêvé que Dieu leur demandait de tuer beaucoup de gens dans cette église, y sont allés y mettre le feu lors d’une messe.

Le point de vue sur Castries était magnifique. Puis nous avons passé sur un campus ou une grande école. Ici aussi ils portent l’uniforme, comme dans la plupart des pays que nous avons visité. Les écoles ici me font penser à celle qui j’ai fréquenté en Australie, plusieurs bâtiments sur 2 étages et le couloir amenant en classe étant un balcon, un peu comme les Motels.

Tout comme la Barbade, ils conduisent à gauche et la langue parlée est l’anglais. Et comme au Cap Vert et à la Barbade, ils ont un jeu qu’ils jouent dehors en groupe. Au Cap vert, c’était des billes dans des creux, je ne connais malheureusement plus le nom du jeu, dont j’aurais bien voulu réapprendre à jouer (si quelqu’un connaît, merci de m’en informer dans le livre d’or ou par mail), à la Barbade c’était les cartes, et à Sainte Lucie les Dominos.

Nous nous sommes aussi arrêtés à Canaries et à Anse la Raye, de jolis petits villages. A Soufrière, il nous a amené dans un resto fréquenté par les gens locaux. L’entrée du local n’étaient pas très invitant, la cour intérieure intéressante. La nourriture fut très bonne et en grande quantité.

Ensuite nous sommes allés visiter les sources de souffre. C’est un endroit dans la montagne, près de Soufrière (le nom du village vient de l’odeur du souffre quand ils sont sous le vent), où il n’y a plus de verdure, ça fume entre les rochers, ça sent très fort les œufs pourris (souffre), et un peu plus haut, des flaques d’eau grises bouillent. Nous sommes au cœur d’un volcan endormi.
Un ruisseau passe tout près, à l’amont, l’eau est assez propre et a une température d’une 30aine de degrés. Juste avant les sources de souffre, de l’eau sort du sol à une température de 45 degrés, où l’ancien propriétaire avait installé des bains en 1902, mais les touristes manquants, ça a été laissé à l’abandon. Un peu plus de 100 ans plus tard, ils ont à nouveau un projet en cours.
Juste à l’aval des sources, le ruisseau aux eaux grises passe par un bain, où de nombreux touristes s’y baignent après s’être fait peindre tout le corps avec une sorte de terre grise.

Nous avons fini la journée à visiter le jardin botanique de Diamond. Magnifique endroit, rempli de plantes et de fleurs et où il y a une chute d’eau chaude à voir.
Comments