Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Retour à Colón

publié le 23 févr. 2019 à 19:51 par Sailing Olena

Nous étions debout à l’aube, prêts, nous attendions qu’il fasse un peu plus jour pour lever l’ancre. SERENITY qui était entré par là où nous sortions, sont partis devant en suivant leur tracé de la veille, nous les suivions. Le jour se levait petit à petit, mais il faisait bien trop nuit pour voir les récifs, autour desquels nous serpentions. Un vrai petit labyrinthe !

Comme à l’aller, il y avait pas mal de trafic, dans les deux sens.

Nous nous sommes arrêtés à Puerto Linton pour faire le plein de Diesel et d’essence. Les prix y étaient assez bas et nous en avons informés SERENITY un peu à l’arrière que les prix étaient plus bas qu’à Shelter Bay.

Nous avons fait une 2ème halte à Portobelo pour faire un petit coucou à nos amis Sandra & Andreas de PICO. Il était prévu qu’ils traversent le canal avec nous, ça faisait des mois qu’on avait prévu de le passer à 3 bateaux. Lors de leur traversée pour venir à Panama, ils ont démâté ! La mer était belle, de la houle longue et régulière de 2-3m, un petit vent, un temps idéal pour faire de la voile. Leur repas à peine fini qu’ils entendent un grand boum. Le mât était tombé. C’est assez bizarre, car ils avaient changé tous les haubans avant la transat et venaient de les faire contrôler à Bonaire ! Andreas s’est dépêché de tout couper et a eu la surprise de voir que tous les haubans étaient tendus et en ordre ! C’est le mât qui a dû casser, mais comme il était déjà bien dans l’eau et frappait la coque, il n’a pas pu voir la nature du problème, il fallait s’en séparer au plus vite avant qu’il ne troue la coque. Adieu les voiles (dont un foc neuf !), les instruments électroniques, l’antenne de la radio basse fréquence… Bonjour la belle facture pour tout remplacer ! Nous leur croisons très fort les pouces pour que les assurances prennent les frais en charge et qu’ils reçoivent leur mât au plus vite, car nous voulons plonger ensemble dans le Pacifique !

C’est de nuit que SERENITY et nous entrions dans la baie de Colón. Nous avions nos traces et sommes entrés sur les routes des grands cargos que nous avons pu suivre. Les femmes postées à l’avant contrôlaient pour ne pas foncer dans une des bouées non illuminées. Les enfants toujours partant pour naviguer de nuit ont été enchantés de passer du temps devant un film.
https://sites.google.com/a/sy-olena.ch/sy-olena/blog/blog-laure/_draft_post/20190212_Portobelo.jpg
Comments