Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Réactions allergiques

publié le 4 nov. 2018 à 17:53 par admin Olena   [ mis à jour : 4 nov. 2018 à 18:13 ]

Le soir, il y a pas mal de moustiques sur le chantier, on avait mis des moustiquaires sur toutes nos fenêtres et portes. Mais à l’extérieur, il fallait se protéger.

Dimanche soir, à la sortie de douche on croise GRAN LARGO en promenade. On discute en se faisant littéralement bouffer puisqu’on avait plus de produit anti-moustique sur la peau. Véro nous sort un flacon d’huile essentielle de clous de girofle, un local leur avait donné le tuyau et eux s’en badigeonnait contre les moustiques, ça marche. On s’en met sur les bras et jambes.

Voilà que Stéphane se met à sauter que ça lui chauffe énormément la peau. Oui, je sentais une légère chaleur, mais pas à ce point-là, je ne l’ai pas pris au sérieux. Au moment du coucher, il était intenable, ça n’allait pas. Stéphane a fait une réaction allergique ! Il a passé la nuit au carré devant les portes et fenêtres ouvertes.

Le lendemain j’apprenais par mon amie Manuela, qui a fait plein de cours sur les huiles essentielles, que le clou de girofle est une des huiles les plus dermocaustique ! On le saura pour la prochaine fois, on l’utilisera diluée ou pour des rages de dents.

Pendant la journée, Stéphane allait pas mal, mais le soir, ça recommençait. Il a passé 3 nuits horribles sur le divan au carré. Mais les suivantes n’étaient pas dû à l’huile essentielle ni aux boutons de moustiques, Stéphane a mis du temps à trouver le problème.

Lors du ponçage de la coque à l’aide de la meuleuse, des bouts d’anti-fouling giclaient partout. Sa combi, qui s’usait, devait en laisser passer au bras et au cou, ce qui lui faisait de petites brûlures. Il a découvert des minis cloques avec des corps étrangers à l’intérieur. En regardant de près avec le microscope de Timeo, on a compris. Le jour d’après, il portait une nouvelle combi et ça allait bien mieux !

Comments