Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎

Martinique: Le Marin

publié le 2 mars 2018 à 16:57 par Sailing Olena   [ mis à jour : 30 sept. 2018 à 13:07 ]

Juste derrière la baie de Saint Anne on y trouve l’embouchure du cul-de-sac du Marin. C’est un endroit très prisé par les plaisanciers, car on y trouve tous les services dont a besoin les plaisanciers. La baie et la marina débordent de bateaux. Nous nous y rendons en annexe, comme la plupart des plaisanciers au mouillage à Saint Anne.

La Martinique possède des pontons à annexe un peu partout et nous trouvons cela très agréable. Il y a même un supermarché, Leader Price, qui a son propre ponton. On se rend avec son chariot d’achats directement à côté de son annexe ! Que c’est pratique ! Faire ses gros achats n’a jamais été aussi facile !

Il y a une petite rivière à Mangroves qu’on remonte, on se croirait presque dans la forêt vierge, puis on arrive au port à annexe de la voilerie. Ils ont une grue qui peut sortir les voiles directement de l’annexe. Si Stéphane l’avait su, il se serait épargné de monter notre Parasailor (~40kg) en haut des quelques mètres d’échelle menant à la rue.

La surprise fut grande en découvrant la déchirure de notre voile. Moi j’avais vu une ligne de bien 3m de long à l’horizontale, Stéphane avait vu une à la verticale. Ayant affalé la voile si vite, nous n’avions pas pu voir l’envergure du déchirement. La voile est déchirée horizontalement sur bien 2/3 de la largeur, et verticalement sur 3.5, jusqu’à la partie ouverte du Parasailor. Même le renforcement de côté de la voile est déchiré ! Nous ne comprenons pas et devrons monter dans le mât pour trouver le coupable. En attendant, la réparation prendra environ 3 semaines et la facture sera salée, car elle doit remplacer quelques bandes de tissus ! Il faut s’attendre à un prix à partir de 700€.

Le Marin est une petite ville à commerce. On y trouve plein de magasins et accastilleurs. J’y ai même trouvé un magasin Orange, malheureusement ils n’ont pas pu me vendre une recharge pour ma carte Orange France.
La Martinique est certes française, mais n’a pas forcément tous les avantages des français. Orange n’est pas Orange, en Martinique c’est Orange Caraïbes, et soit c’est 1€ la minute d’internet, soit on souscrit à un forfait d’un an minimum. Il me faudra donc continuer de faire recharger ma carte par des français, qui veulent bien me faire confiance en achetant mon forfait avec leur carte de crédit, montant que je leur donne cash, bien sûr. Mais tous ne veulent pas taper leur numéro de carte bleue sur le portable d’une inconnue. D’ailleurs je remercie Ségolène, Sandra et Gérald, qui m’ont chacun fait confiance et grâce à qui j’ai eu 3 mois de forfait Orange en Europe.
Je ne peux malheureusement pas acheter mon forfait avec nos cartes de crédit, les banques bloquent toute transaction dès qu’on recharge une carte SIM qui n’est pas du même pays que la carte de crédit, car la banque croit que les données de la carte bancaire a été volée. Même un appel à ma banque n’a rien changé.
En attendant, nous sommes atteignables sous notre numéro français, mais ne pouvons pas appeler. C’est fort dommage, car nous ne trouvons pas non plus de cabine téléphonique pour appeler nos amis connus à Las Palmas, habitant en Martinique !

Comments