Blog‎ > ‎Laure‎ > ‎2017 Méditerrannée‎ > ‎

23.10.2017 Moraira – Torrevieja

publié le 30 oct. 2017 à 05:16 par admin Olena   [ mis à jour : 30 sept. 2018 à 11:12 ]

Encore une grande journée de navigation, 13 heures pour arriver à Torrevieja après la tombée de la nuit. C’était la rentrée scolaire pour les enfants, ils ont sorti toutes leurs affaires et défini leurs buts d’ici la fin de la semaine. Puis le travail a commencé. Ce n’est pas aussi facile, à 3 à la même table, ça ne va pas, ils se dérangent, l’attention de l’un est porté sur les travaux de l’autre. La solution idéale n’a pas encore été trouvée.

Au début, nous pensions rester 1 nuit à Torrevieja, ce qui est presque dommage de payer les frais de port (pas si bon marché que ça) pour arriver de nuit et repartir le matin.
Nous avions une connaissance dans ce port, connue à Canet, qui lui aussi était bloqué là-bas pour des réparations à faire par les mêmes vendeurs, pourtant lui a acheté un bateau neuf! Bref, à peine arrivés, nous lui laissions un petit mot que nous étions par là. Vers minuit il nous appelle et nous voilà quelques heures sur le catamaran Bilou à discuter et boire l'apéro (il n'y a pas d'heure pour ça en Espagne!). Ce fut un moment fort sympathique.
Au matin, nous avons profité des sanitaires puis d’aller faire quelques achats. La famille trottinette est donc partie chaqu’un muni d’un sac à dos au supermarché le plus proche. Au port, ils nous avaient dit de demander la livraison, et effectivement, pour quelques Euros de plus, ils livrent à domicile ! Nous en avons donc profité pour faire de grandes provisions (nous aurons bientôt plusieurs traversées à faire). Le chariot croulait sous le poids (eau, bières, conserves etc…) et il était très agréable de repartir sur nos trottinettes nos sacs à dos vides. Comme la livraison était prévue entre 15 et 17 heures, nous sommes restés une nuit supplémentaire et avons profité de se rendre quelques heures à la piscine du port avec les enfants. Puis nous nous sommes mis à nettoyer la grande voile. Peu de temps avant de vendre ce bateau, l’ancien propriétaire avait acheté un nouvelle voile bien chère. Mais les plus de 2 ans que ce bateau était bloqué au port, le lazy-bag dans lequel la voile est rangée était rempli d’eau et la voile a commencé à avoir des taches de moisissure et quelques trous. C’est fort dommage de voir comment un chantier maritime peut laisser dépérir un bateau. Bref, Stéph et moi chaqu’un d’un côté munis d’un sceau et d’éponge, Timeo au winch électrique à monter la voile petit à petit. C’est alors que de l’un des bateaux à l’arrière, on entend 2 hommes nous faire des commentaires en suisse-allemand ! Après qu’eux et nous ayons fini nos nettoyages de bateaux respectifs, l’équipage du Schnufao, Domingo & Othmar (des argoviens, le canton à côté duquel nous habitions) sont venus prendre une bière puis nous nous sommes rendu tous les 7 à un restaurant où il y avait des menus 3 plats à 7.90€ ! Ils nous ont appris qu’il y avait plusieurs bateaux suisses dans ce port, d’ailleurs nous avons croisés d’autres navigateurs suisses dans le restaurant.

Cette soirée m’a rappelé mon tour d’Australie en camper. On croise des inconnus du même pays (suisses-alémaniques) ou parlant la même langue (français), on se fait une soirée en commun où on se refile des tuyaux, où se rendre, quoi visiter etc… passons une soirée bien sympa avant de se quitter pour souvent, ne plus jamais se revoir.

Comments